Accueil / Art / Art néoclassique par Rosangela Vig

Art néoclassique par Rosangela Vig

Vous pouvez également entendre cet article dans sa propre voix artiste Rosangela Vig:

Rosângela Vig é Artista Plástica e Professora de História da Arte.

Vig est Rosângela plasticienne et enseignante Histoire de l'art.

J’ai dis, puis, Cela sert comme un point de départ et la base lorsque j’avoue qu’il y a une beauté en vous et pour vous, une gentillesse, une grandeur en vous et pour vous, et la même chose se produit avec tous les. (…) En suivant ce principe me semble pas à risque en esquivant: sécurité de réponse autres que les choses sont belles à cause de la belle! Ne crois pas trop? (PLATO, 1999, p. 168)

La philosophie de Platon transcendé fois, Il est donc courant aussi profond. Votre façon de penser nous conduit vers le monde merveilleux des idées, est ce que rejoint le puits, à la vérité et de la perfection. Na Arts, le beau est le résultat de couleurs et de formes, dans l’arrangement parfait, si harmonieusement combinées comme les notes d’une chanson. Quand on regarde, le Belo déplace le champ de sensations, est une source de plaisir sans fin et conduit le cœur à l’extase.

Fig. 1 – Panteão de Paris. Foto de WDG Photo.

Figue. 1 -Paris Panthéon. Photo de Photo WDG.

Il est toujours dans les classiques que connaissances de recherche avide de modernité et d’ingrédients pour les nouveaux. C’est donc avec l’art néoclassique. L’antiquité, qui a servi de modèle à d’autres moments de l’histoire de l’art, Cela est repris comme une source d’inspiration, mais cette fois, traitées avec sérieux, en utilisant les motifs précis de l’histoire, Grâce aux découvertes de Pompéi et d’Herculanum. Les deux villes italiennes ont été enterrés dans 79 D.C., à la suite de l’éruption du Vésuve. Dans les fouilles, qui a débuté en 1738, étaient des objets trouvés, meubles, porcelaines et peintures murales. Ces artefacts a servi de modèle pour de nombreux artistes. La mythologie a acquis une nouvelle approche, C’était la Rococo. Les représentations de l’amour, Cupidon, Les nymphes et les images bucoliques ont donné lieu à des scènes héroïques. Dans la forme, ont été laissé de côté les dramatiques et les exagérations du Baroque, ainsi que le manque de profondeur du Rococo.

Le style a eu son apogée dans 1830; s’est épanoui entre les 18ème et 19ème siècles, sous forte influence de la pensée du siècle des lumières; tout au long de l’héritage philosophique du XVIIIe siècle; la révolution Français; et la révolution industrielle. Le mouvement avait un fond culturel, comme un reflet de la période de mutation, la montée de la bourgeoisie et du rationalisme du siècle des lumières.

Fig. 2 – Eros e Psique, Antônio Canova (1757-1821), no Metropolitan em Nova York. Foto de perseomedusa.

Figue. 2 -Eros et Psyché, Antonio Canova (1757-1821), au Metropolitan de New York. Photo de perseomedusa.

Architecture

Vous refuge ces choses plus faciles, plus sûr, plus haut! Ce qui soutient les organes plus lourds au milieu de ce monde, la suspension de l’allumeur, prendre les régions plus élevées de feu, indique les astros leur rotation et, si, beaucoup d’autres phénomènes encore plus merveilleux (SENECA, 2006, pp. 80 et 81)

Dans l’Architecture, style néoclassique à gauche montre une conversation entre la précision des modèles grecs et romains et de la rationalité de l’illumination. Architecture classique, la période a hérité l’utilisation de matériaux nobles, comme le granit, marbre, le bois, et technologie de pointe. La grandeur et la monumentalité provenaient Romains; la grâce et la légèreté, de la Grecs. Des lumières, arrivés à l’Architecture néoclassique, la simplicité et la logique, dans la construction.

L’église de St. Madeleine, France, Parmi les bâtiments de ce style. Le site est la paroisse actuelle de l’archidiocèse de Paris et son portique a été inspiré par un des temples romains plus préservés, la Maison Carrée. Leur 52 colonnes, avec 20 mètres, le long du bâtiment ressemble à un temple romain. Comme une construction de l’antiquité classique, le Panthéon de Paris (Figue. 1), a également suivi la ligne néoclassique. Construit comme une mission., la structure travaille actuellement comme un mausolée, où sont stockés les restes de plusieurs personnalités de l’histoire de France. L’édifice grandiose avait son portique basé sur le Roman de Panthéon, Ce qui est clair dans ses 22 Colonnes de style corinthien. Sur eux, le fronton triangulaire termine la façade principale. La beauté du site est terminée avec la décoration d’intérieur, qui réconcilie l’exactitude et la légèreté du classique, avec le sérieux et la sobriété de style néoclassique.

Fig. 3 – Mengs, Anton Raphael. Parnassus. Germany. 1761. Oil on canvas 55 x 101 cm. Inv. no. GE-1327. Crédito: The State Hermitage Museum, St. Petersburg.

Figue. 3 -Mengs, Anton Raphael. Parnassus. Allemagne. 1761. Huile sur toile 55 x 101 cm. Inv. pas. GE-1327. Crédit: Musée de l’Ermitage, St. Pétersbourg.

Sculpture

Vie est divisée en trois périodes: Ce qui a été, Ce qui est et ce qui sera. Ce que nous faisons est brève, Que faisons-nous, douteuse, Ce que nous faisions, certains. En fait le destin perdu le contrôle au cours des dernières, Personne ne pouvez pour le récupérer. (SENECA, 2006, pp. 49 et 50)

On peut considérer que, na sculpture, le néoclassique signé deux phases. Au départ, l’approche de la culture classique, Il est devenu clair dans les références aux philosophes et mythologie. À l’époque de Napoléon, les images taillées a commencé à faire l’éloge de la figure de l’empereur, qui est apparu chez les chevaux, ce qui démontre sa grandeur et sa puissance.

La clarté et l’austérité sont les maîtres mots de la sculpture néoclassique. Le matériau des statues, sans tableaux, a été exposée. Sans exagération, les images conservées l’expressivité des scènes représentées. L’Italien Antonio Canova (1757-1821) C’est le plus prestigieux représentant de la sculpture de cette époque. Peintre, l’artiste a montré son habileté avec la sculpture de la 16 ans, Quand nous avons reçu des ordres. Son goût pour l’antiquité classique a été forte dans sa vaste production.

Les différentes versions de son travail, Eros et Psyché (Figue. 2), réalisée par l’artiste lui-même, sont exposés dans la région métropolitaine, em Nova York; à l’Ermitage, à Saint-Pétersbourg, Russie; et au Musée du Louvre, Paris. Sans les excès de Baroque et le Rococo, l’artiste a produit le passage mythologique classique, Quand Cupidon réanime psyché, avec le baiser de l’amour. Représentant le sublime de l’amour, dans la scène, le regard amoureux, les visages sont rapprochent, mais ne touchez pas, laissant les spectacles, sensualité raffinée. Ailes de Cupidon sont en mouvement, comme s’il était prêt à prendre la fuite et prendre votre bien-aimé pour se joindre à eux. Elle, de l'autre côté, Levez les bras, pour vos proches, accepter votre invitation.

Fig. 4 – David, Jacques-Louis. Sappho and Phaon. France 1809. Oil on canvas 225.3 x 262 cm. Inv. no. GE-5668. Crédito: The State Hermitage Museum, St. Petersburg.

Figue. 4 -David, Jacques-Louis. Sappho et Phaon. France 1809. Huile sur toile 225.3 x 262 cm. Inv. pas. GE-5668. Crédit: Musée de l’Ermitage, St. Pétersbourg.

Peinture

Le génie est le talent qui donne la règle de l’art. Depuis son propre talent tandis que productif Collège appartient à la nature innée de l’artiste, aussi si vous pouvez exprimer de cette façon. Le génie est la disposition innée de l’esprit, par laquelle la nature donne à la règle de l’art. (SIDE, 1998, p. 211)

Et le génie ont également laissé leurs marques dans la peinture. L’inspiration dans les classiques conduit les artistes à exactitude pratique, la symétrie et la proportion. Le contexte du XIXe siècle et le siècle des lumières, ont été incorporés dans l’intellect et l’idéalisme. Et c’était beau, a reçu de nouvelles fonctionnalités, art desvencilhou de la laxité Rococo et s’habilla de rationalité et de la morale. Entre les attributs de la peinture sont à la recherche de contrastes entre le clair et le foncé et l’intérêt pour la nature.

Et ces attributs sont présents dans le œuvre de Parnasse (Figue. 3), de 1761, par Anton Raphael Mengs (1728-1779). Admiré par tous, la fresque a été peinte dans la partie centrale du toit de la Villa Albani, un palais construit à Rome, pour le Cardinal Alessandro Albani. Dans le travail, Mengs clairement ses traditions baroques de démission et de mettre sur l’écran, la bourse et le retour à la mythologie, marques distinctes le néoclassique. Le centre de l’image, représentant l’harmonie, perfection et la poésie, est Apollo, le protagoniste, Dieu de la jeunesse, des Arts et musique. Les muses sont autour, chacune symbolisant son attribut plus pertinent. Dans la peinture sont des traces datant de le œuvre de Rafael, de la Renaissance, peintre qui admirait son père de Mengs. En vertu des portraits de gens du voyage qui l’a fait, Mengs a été connu à Rome et son travail a été d’une grande importance à la diffusion du style néoclassique.

Fig. 5 – O Imperador Napoleão em seu estúdio em Tuileries, Jacques-Louis David, 1812. Crédito: Samuel H. Kress Collection.

Figue. 5 – L’empereur Napoléon, dans son étude aux Tuileries, Jacques-Louis David, 1812. Crédit: Samuel H. Collection Kress.

Parmi les peintres les plus prestigieux de la période est Jacques-Louis David (1748-1825). Influencé par Mengs et par l’historien Johann Winckelmann (1717-1768), David a été l’élève d’un autre grand artiste de l’époque, Joseph-Marie Vien (1716-1809); servi comme peintre officiel de la Cour et la révolution Français, mouvement qui a pris en charge; et il est venu à être arrêté. Entre les attributs de son travail, sont les thèmes historiques; les faits relies à la vie de Napoléon; et les traces laissées par l’antiquité classique, clairement dans la perfection de la forme, dans les personnages et les thèmes solennelles. Son travail, Le Serment des Horaces, de 1784, est le tableau le plus célèbre dans le néoclassique et mis en place le nom de David comme l’artiste le plus important et influent de France. Dramatiquement, le œuvre représente les nobles qualités de force, le patriotisme, de courage et de sacrifice, Grâce à un événement dans l’histoire de la Rome antique.

Commandée par le Prince Nikolai Yusupov et collectionneur (1750-1831), Sappho et de Phaon travail (Figue. 4), de David, fait allusion à la Grèce antique. Dans la salle, décorées de façon classique sont jeune Sappho; sa bien-aimée, le personnage mythique, Phaon; et Cupidon, à genoux. Dans la scène, un des poèmes de Sappho est dans un rôle, se détendre sur votre jambe et elle semble vouloir prendre votre cri, Mains de Cupidon. La simplicité de la nature, dans le milieu extérieur, semble pour contraster avec l’intérieur richement décoré, avec sol en marbre, avec pilastres et tissus à profusion, plein de plis et les plis, au dessus du lit. Le lyrisme de la scène, deux Colombes embrassant la fenêtre; et la volupté des protagonistes. En, il est apparu clairement la qualité des travaux de David, comme un peintre de portrait. Composition équilibrée, les couleurs et les formes s’emboîtent harmonieusement, révélant l’inspiration à la Renaissance de Raphael. Caravage est baroque, ont été les effets de lumière, dans le travail.

Parmi les peintres de l’époque, il se souvient aussi le Français, Dominique Ingres (1780-1867) (Figue. 7); Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842), Anne-Louis Girodet (1867-1824) et Jean-Baptiste Regnault (1754-1829); Ecossais Gavin Hamilton (1723-1798); et le russe Karl Briullov Pawlowitsch (1799-1852).

Fig. 6 – Madame David, Jacques-Louis David, 1813. Crédito: Samuel H. Kress Collection.

Figue. 6 -Madame David, Jacques-Louis David, 1813. Crédit: Samuel H. Collection Kress.

Final Thoughts

Apprendre des anciens voir nature… ils sont eux-mêmes la nature; doivent être alimentés par les. (Ingres à CLAIRON, 2014, p. 221)

Et même si l’art via classiques renaît, Idéaux des lumières prenaient force, avec Montesquieu (1689-1755) et Voltaire (1694-1778). Na Literatura, est née des romans érotiques du Marquis de Sade (1740-1814); Robinson Crusoé de Daniel Defoe (1660-1731); Les voyages de Gulliver, par Jonathan Swift (1667-1745). Au milieu de la création de période effervescences, l’art était de présenter des observations, démontrant la quête insatiable de Beautiful.

Il, Encore une fois, l’esprit humain a permis elle-même est séduite par classics, vraiment enchanté par l’héritage que l’antiquité gauche. Son art de l’enchantement a pris l’aspect robuste, avec nouveaux angles, avec nouveaux vêtements et belle, par lui-même. Pour Schiller (1759-1805),

Dans l’état physique, l’homme souffre la puissance de la nature; sauts libres de ce pouvoir dans l’état esthétique; et domina en état moral. C’est l’homme avant la beauté éveiller son plaisir gratuit et calmement, ralentissant sa faune? Éternellement uniformes dans leurs buts, alternant éternellement dans ses jugements, égoïste mais lui-même, exonérés sans être libre, esclave sans desservant une règle. (SCHILLER, 2002, p. 119)

Le philosophe croit au développement moral, par le biais de manifestations artistiques. Pour eux, l’être humain est conduit à illimité, s’approchant de la liberté, assouplissement de l’état sauvage. Parle de l’art, parce que l’esprit et approche la personne dans l’État éthique. Et pour couronner le tout,

Un homme devrait entendre un peu de musique, lire la poésie un peu et voir une belle image, tous les jours de ta vie. (Goethe à CLAIRON, 2014, p. 221)

Fig. 7 – Papa Pio VII na Capela Sistina, Jean-Auguste-Dominique Ingres, 1814. Crédito: Samuel H. Kress Collection.

Figue. 7 -Le pape Pie VII dans la chapelle Sixtine, Jean-Auguste-Dominique Ingres, 1814. Crédit: Samuel H. Collection Kress.

.

.

A aimé? Ajouter un commentaire!

.

Venez avec nous, Obtenez les derniers par e-mail:

Email

.

.

Vous aimerez aussi:

.

Références:

BAYER, Raymond. Histoire de l'esthétique. Lisbonne: Stamp éditoriale, 1993. Traduction de José Saramago.

CHILVERS, Ian; ZACZEK, Iain; WELTON, Jude; CLAIRON, Caroline; MACK, Lorrie. Ilustrada de História da Arte. Publifolha, S. Paulo, 2014.

EAGLETON, Terry. L'idée de la culture. Sao Paulo: Editora UNESP, 2005.

FARTHING, Stephen. All About Art. Rio de Janeiro: Sextant, 2011.

GOETHE, Johann Wolfgang. Les souffrances du jeune Werther. Porto Alegre: L&PM Pocket, 2009.

Gombrich, E.H. Histoire de l'art. Rio de Janeiro: Editora Guanabara, 1988.

HAUSER, Arnold. Histoire sociale de l'art et de la littérature. Martins Fontes, Sao Paulo, 2003.

SIDE, Emmanuel. Examen de la faculté de jugement. Port, Portugal: Presse nationale, Menthe, 1998.

Massaud, Moïse. La littérature brésilienne à travers des textes. São Paulo Ed. Cultrix, 2000.

PLATO. Les penseurs. Sao Paulo: Nouvelle maison d’édition culturelle, 1999.

POE, Edgar Allan. La philosophie de Composition. Rio de Janeiro: 7 Courrier, 2008. Translation: Léa Viveiros de Castro.

SCHILLER, Friedrich Von. Fragments das Preleções sur l'esthétique. Belo Horizonte: Et. UFMG - Département de philosophie, 2004.

SCHILLER, Friedrich Von. L’éducation esthétique de l’homme. Sao Paulo: Et. Iluminuras, 2002.

SENECA, Lucius significative. Sur la brièveté de la vie. Porto Alegre: L & Éditeurs de PM, 2006.

VIG, Rosangela Araujo Pires. L'ART COMME UNE COMMUNICATION A LA COMMUNICATION AS ART. Communication, Culture et médias, UNISO, Sorocaba: 2010. Disponible dans:
comunicacaoecultura.uniso.br/prod_discente/2010/pdf/Rosangela_Vig.pdf

.

Comme figuras:

Figue. 1 - Panthéon à Paris. Photo de Photo WDG.

Figue. 2 - Eros et Psyché, Antonio Canova (1757-1821), au Metropolitan de New York. Photo de perseomedusa.

Figue. 3 -Mengs, Anton Raphael. Parnassus. Allemagne. 1761. Huile sur toile 55 x 101 cm. Inv. pas. GE-1327. Crédit: Musée de l’Ermitage, St. Pétersbourg.

Figue. 4 -David, Jacques-Louis. Sappho et Phaon. France 1809. Huile sur toile 225.3 x 262 cm. Inv. pas. GE-5668. Crédit: Musée de l’Ermitage, St. Pétersbourg.

Figue. 5 - L’empereur Napoléon, dans son étude aux Tuileries, Jacques-Louis David, 1812. Crédit: Samuel H. Collection Kress.

Figue. 6 - Madame David, Jacques-Louis David, 1813. Crédit: Samuel H. Collection Kress.

Figue. 7 - Le pape Pie VII dans la chapelle Sixtine, Jean-Auguste-Dominique Ingres, 1814. Crédit: Samuel H. Collection Kress.

.

Commentaires

Vous pouvez également entendre cet article dans sa propre voix artiste Rosangela Vig: J’ai dis, puis, Cela sert comme un point de départ et la base lorsque j’avoue qu’il y a une beauté en vous et pour vous, une gentillesse, une grandeur en vous et pour vous, et la même chose se produit avec tous les. (...) En suivant ce principe me semble pas à risque en esquivant: sécurité de réponse autres que les choses sont belles à cause de la belle! Non…

Passage en revue

Cohésion
Cohérence
Teneur
Clarté textuelle
Mise en forme

Résumé : Évaluez cet article! Merci pour votre participation!!

Note de l'utilisateur 4.78 ( 4 votes)