Accueil / Art / Baroque par Rosangela Vig

Baroque par Rosangela Vig

Vous pouvez également entendre cet article dans sa propre voix artiste Rosangela Vig:

 

Rosângela Vig é Artista Plástica e Professora de História da Arte.

Vig est Rosângela plasticienne et enseignante Histoire de l'art.

Mon Dieu, qui sont suspendus à un arbre,
Dont la loi de protestation en direct,
Dans la sainte loi dont je vais mourir,
Jeu, constante, ferme et entière:

Neste lance, étant le dernier,
Car je vois ma vie crépuscule;
Il, Mon Jésus, un temps pour être considérée
La douceur d'un père, doux agneau.

Très grand est votre amour et mon iniquité;
Mais peut mettre fin à tout péché,
Et pas de ton amour est infini.

Cette raison me fait confiance,
Quoi, bien que je l'ai péché, dans ce conflit
Je l'espère dans votre amour pour me sauver.
(MATOS à Bastos, 2004, p.13)

La compétence de Gregorio (1636-1696) Il lui a valu le titre de l'un des plus grands poètes de l'époque baroque, au Brésil et au Portugal. Son esprit critique, lui donnait le surnom Hellmouth, par la satire souvent les politiciens, commerçants et ou le clergé. Il a écrit des poèmes lyriques et satiriques, mais il était dans sa poésie religieuse qui a fait monter leurs préoccupations, miroir leurs afflictions humaines du XVIIe siècle, divisé entre l'héritage religieux du Moyen-Age 1 e o teocentrismo; par opposition à l'héritage antropocentrista et humaniste de la Renaissance et le mouvement de la contre-réforme 2, 3, XVIe siècle. La poésie religieuse de Gregorio est comme un reflet de la pensée humaine, faire Barroco. Dans la forme de deuil; exprime l'opposition entre raison et foi; en dehors de la conscience du péché, repentir; fait une demande de pardon; et démontre le désir de purification spirituelle.

Fig. 1 – Praça de São Pedro, Vaticano, projetada por Bernini, 1656-1667. Foto de FedeCandoniPhoto.

Figue. 1 - Place Saint-Pierre, Vatican, conçue par le Bernin, 1656-1667. Foto de FedeCandoniPhoto.

Opposing la tendance, Les critiques conservateurs, plus tard désigné le nom baroque de conceptualiser le style, comme absurde ou grotesque. Pour eux, Modèles grecs et romains ne devraient jamais être abandonnés et "méprisent les règles de l'architecture ancienne regardé, ces critiques, un manque déplorable de goût " (Gombrich, 1988, p.302). Contredisant ces ajuizamentos, Baroque ou aflorou, attestant les compétences des artistes charger leurs œuvres émotion.

Les premières manifestations du baroque se sont produites dans des arts plastiques et est né en Italie, diffusion était alors, à d'autres pays en Europe et en Amérique, y compris le Brésil. Attiré par le travail dans la construction d'églises et de palais, de nombreux artisans, iam peintres et sculpteurs à Rome, na ce moment-là, Il était un centre majeur de l'innovation. La prédominance de l'émotion sur la raison était l'une des caractéristiques de l'époque baroque, opposées, à équilibrer et l'austérité de la Renaissance. Cette dualité était évident, le contraste entre la lumière et l'obscurité, na Peinture. L'art maniériste, qui avait quitté l'héritage de dynamisme et de mouvement, Il est associé avec le drame exagérée, l'utilisation de couleurs plus fortes, et les thèmes mythologiques et religieuses, avec une inclinaison pour la décoration.

Fig. 2 – Castelo de Versailles, França. Foto de bargotiphotography.

Figue. 2 - Castelo de Versailles, France. Foto de bargotiphotography.

L'opulence et le style de l'excès peuvent être expliqués par la situation historique. Réformes religieuses ont conduit à l'émergence de nouvelles églises, Como un Anglicana, le calviniste et luthérienne. Il est opposé à la puissance de l'Eglise catholique, réagi avec compteur, faisant combat protestantisme; conduisant à la création de la Compagnie de Jésus; et de ramener l'Inquisition. L'art est entré dans cette image, comme une forme de promotion de l'image de l'église, qui a perdu sa force, na Europa.

L'architecture

Le but d'impressionner et de diffuser la doctrine chrétienne est devenu clair dans la grandeur des églises. Parmi les noms de la période, inclure ou peintre, sculpteur et architecte Le Bernin italienne (1598-1680); et le scénographe, peintre, théoricien, professeur, décorateur et architecte Andrea Pozzo (1642-1709), qui a également servi comme un frère convers, la Compagnie de Jésus. Et Bernini, l'une des œuvres les plus représentatives d'Architecture et Urbanisme baroque. Fervent catholique, Bernini conçu la Place Saint-Pierre (Figue. 1), pas Vaticano. L'ensemble architectural harmonieux dispose d'une colonnade, ou une rangée de colonnes disposées symétriquement, de forma circulaire, por composé 284 colonnes, avec 17 mètres de large, par 23 mètres. Sur eux, sont 162 sculptures 2,7 mètres. Ces colonnes se lient à la façade de l'église, droit. Le centre de la place dispose également d'un obélisque 40 mètres, de l'Egypte ancienne, unième siècle, amené à Rome, Empereur Caligula par. En plus de la place, portail d'entrée pour O Estado do Vatican, Bernini a fait plusieurs sculptures qui peuvent encore être vus, pas du Vatican et à Rome em.

Fig. 3 – Palácio de Versailles, França, The Royal Orangery. Foto de ivantagan.

Figue. 3 - Château de Versailles, France, The Royal Orangerie. Foto de ivantagan.

Ils, d'un côté, le style exagéré révélé un objectif plus élevé pour l'Eglise, il était une déclaration de foi; de l'autre côté, les dirigeants, Baroque est venu comme un moyen de démontrer puissance et de richesse ostentatoire. Les palais, opposées, depuis la rationalité de la Renaissance, la décoration soignée a laissé les marques de magnificence et splendeur.

Construit au XVIIe siècle et représentant la puissance économique de la royauté, pendant ou absolutisme, le château de Versailles (Figue. 2), dans les banlieues de France, Il est l'un des plus grand du monde. Transformé en musée 1837 et déclaré site du patrimoine mondial de l'Unesco, le luxueux immeuble abrite de nombreuses œuvres d'art et une décoration soignée, à l'intérieur, avec des détails en or sur les murs et le plafond. Parmi les architectes qui ont conçu leur longue construction, sont le français Louis Le Vau et Jules Hardouin-Mansant. Ses jardins (Figue. 3), le plus grand jamais créé, Ils sont de véritables œuvres d'art, filières, Lagos, sources, des sculptures et des forêts. Sa grande conception de paysage, atteint le but suprême de sa construction, d'impressionner les visiteurs.

Fig. 4 – A Gloria de Santo Ignazzio, de Andrea Pozzo, 1691-1694. Foto de wastesoul.

Figue. 4 - Un Gloria de Santo Ignazzio, de Andrea Pozzo, 1691-1694. Foto de wastesoul.

Un Sculpture

Worth it? Tout ce qu'il vaut
Si l'âme est pas petit.
Qui veut aller au-delà Bojador
Vous devez aller au-delà de la douleur.
(PERSONNE, 2006, p.75,76)

Opposant à la Renaissance, l'artiste du baroque a cherché à déplacer le spectateur, à travers le théâtre et le sentiment exalté, intensément, traits qui étaient évidentes dans la période Sculpture. Les images, parfois regroupés, former des scènes magnifiques et dramatiques, interagir avec les gens, déplaçant de haut en torsion exagérée.

Fig. 5 – Anjo sobre a ponte próxima ao Castelo de Santo Ângelo, Bernini, Roma, 1669. Foto de membio.

Figue. 5 - Ange sur le pont à côté de Castel Sant'Angelo, Bernini, Rome, 1669. Photo de membio.

Les lignes courbes de corps, parfois, couverte par des vêtements, se déplace ses rideaux et tissus, comme si le vent. Na obra de Bernin (Figue. 5), il est possible que le regard est perdu, par tant de richesse de détails Angel, dans le visage, mains, en pieds et robes. Les vêtements de cheveux et ange se déplacent avec le vent, laissant les parties spectacle de corps. Un léger aperçu des jambes suggère que menace à pied. Attentif à l'objet dans vos mains, il semble sourire.

La peinture

Le soleil se lève et ne dure pas plus d'une journée,
Après la lune suit la nuit noire
Dans les ombres sombres mourir beauté
Dans douleurs continues à la joie.

Mais si tout simplement parce que le soleil est né?
Si la lumière est belle, parce qu'il ne dure pas?
Comme beauté ainsi est transfiguré?
Comme le goût de la honte, repose donc?
(MATOS dans MASSAUD, 2000, p.44, 45)

Fig. 6 – A Repreensão de Adão e Eva, 1626, Óleo sobre tela, Domenichino, National Gallery of Art, Washington, Patrons' Permanent Fund.

Figue. 6 - La menace d'Adam et Eve, 1626, Huile sur toile, Domenichino, National Gallery of Art, Washington, Patrons’ Fonds permanent.

Se distançant de la grâce maniériste, la peinture de l'époque baroque émergé ses premiers signes à Rome, Caravage (1571-1610) com et Annibale Carracci (1560-1609). Le style a été suivie par d'autres peintres, comme Domenichino (1581-1641), Guido Reni (1575-1642), Pietro da Cortona (1596-1669), Luca Giordano (1634-1705) et a fini par passer à d'autres villes et villages italiens vers d'autres pays. Il est également important de mentionner que Bernini, ainsi que sculpteur et architecte, Je l'avais peinture, en tant que hobby. Encore émergé dans le baroque, o talento de Artemisia Gentileschi (1593-1654), l'une des premières femmes Reconnu comme un artiste. Son style indépendante composée de peintures souvent d'ombre, thèmes graves et religieuses, Il est loin de, en raison de peintures féminin traditionnel.

L'accent sur les émotions, le mouvement dramatique et théâtral créé un nouveau réalisme dans la peinture, écarté de la grâce maniériste. Ils ont été dépeints, un Mitologia, les coutumes de l'époque et de la religion. Thèmes bibliques apparaissent comme un instrument de l'église, pour la diffusion de la foi chrétienne, démontrer la grandeur de Dieu. Nas cenas de Caravaggio, il ya un fort contraste entre la lumière et l'obscurité; e que figuras mundanas, acquérir aspect désolé. Nas de Caracci, de l'autre côté, le héros est conçu; Il présente une scène plus équilibré et éclairé.

Fig. 7 – José e a esposa de Potifar, 1649, Óleo sobre tela, Guercino, National Gallery of Art, Washington, Patrons' Permanent Fund.

Figue. 7 - La femme de Joseph et Putiphar, 1649, Huile sur toile, Guercino, National Gallery of Art, Washington, Patrons’ Fonds permanent.

Connu comme Domenichino, à cause de sa petite taille, Domenico Zampieri foi Pintor, sculpteur et musicien. Son style classiciste était plus proche de Annibale Carracci, qui fut apprenti. Il excellait à peindre des sujets religieux et a montré une grande habileté avec des chiffres et des paysages. Le contraste entre la lumière et l'obscurité et luxuriante coloré, une de ses marques, Il est présent dans son "Adam et Eve" (Figue. 6). Dans le récit, Dieu punit Adam, qui pointe vers Eva, la blâmer pour tomber dans le péché. Eva, de l'autre côté, Culpa un serpente. La figure de Dieu avec les anges est inspiré par l'image Création d'Adam, de Michel-Ange, le plafond de la chapelle Sixtine. Peindre, il ya des animaux libres autour et l'Arbre de la Connaissance, représenté par un figuier, selon la tradition italienne. Les œuvres de Domenichino ont été admirés par des universitaires artistes français et son style narratif venus à influencer Nicolas Poussin, Néoclassique.

L'art de Caravage a également influencé les peintres flamands. Flandre et en Espagne, il est des noms notables comme Antoon Van Dyck à (1599-1641) e de Jacob Jordaens (1593-1678) qui, tôt dans leur carrière, Ils ont travaillé pour Peter Paul Rubens (1577-1640). Na Pays-Bas, inclure Rembrandt (1606-1669); et l'Espagne, Bartolomé Esteban Murillo Perez (1617-1682), Valdes Leal (1622-1690) et Diego Velázquez (1599-1660).

Fig. 8 – Las Meninas, ou A Família de Felipe IV, 1656, Óleo sobre tela, Diego Velázquez, Museo del Prado, Colección Real.

Figue. 8 - Les Ménines, ou la famille de Philip IV, 1656, Huile sur toile, Diego Velázquez, musée du Prado, Royal Collection.

Une simple scène de la famille royale quotidienne, tribunal na de Philippe IV, Il a été dépeint avec brio, par Velázquez (Figue. 8). L'artiste a travaillé avec méta, pour permettre aux possibilités créatives et diverses interprétations, possible, la même image. L'atmosphère est décorée de peintures, qui font partie de la collection du palais. Le contraste entre ombre et la lumière permet la répartition des personnes et des objets obtenir des plans différents, fournir une impression de profondeur. Tout le monde semble être à la recherche pour un couple, cela ne semble pas dans la scène, mais son image se reflète dans le miroir, à la rangée arrière. Sur un autre plan, plus éclairée et au-delà, Ils sont la fille du roi, avec quelques personnes et un chien. En bas, près de la porte entrouverte, Il est un employé du palais, qui semble saluer tout le monde. Velazquez peint lui-même dans la scène et, dans ses vêtements, il ya une croix de l'Ordre de Santiago, qui peut avoir été destinée à prioriser sa profession (VIG, 2010, p.58,59). En raison de la clarté, il est probable une fenêtre ouverte. Le travail, l'un des plus étudiés, Il a obtenu en 1957, une réinterprétation de Picasso, les moules du cubisme.

Final Thoughts

La sensation qui est objectif peut être appelé simplement se sentir; qui est subjective, mais, sentiment. Le sentiment est une représentation qui est appelé le sujet et, donc, connaissances distingués. Le plaisir est un sentiment dans lequel je veux rester; déplaisir tels que je souhaite loin. (SCHILLER, 2004, p.41)

Fig. 9 – O Triunfo de Galateia, 1650, Óleo sobre tela, Bernardo Cavallino, National Gallery of Art, Washington, Patrons' Permanent Fund.

Figue. 9 - O Triunfo de Galateia, 1650, Huile sur toile, Bernardo Cavallino, National Gallery of Art, Washington, Patrons’ Fonds permanent.

Peut-être les paroles de Schiller sont idéaux pour une réflexion sur le style baroque. Le philosophe parle d'un sens plus profond, na Arts. Ainsi était le baroque, l'acte créateur de l'artiste; pour permettre émerger des émotions. Il est même de telle sorte que des oeuvres d'art. L'artiste opère librement sur le matériau que la plupart des enchantements; il permet l'intérieur aflore et qui se traduit par la pensée, dans l'histoire. Les excès et les états émotionnels de l'époque baroque forment un ensemble séduisant, qui nous appelle à concrétiser. La compréhension de ce jeu est de remonter dans le temps; est de permettre aux émotions de surface; Il est le plus grand plaisir, na Arts.

Le style est également apparu au Brésil, dexando marques dans les églises dans plusieurs villes et mérite un chapitre à part. Ici, Ils étaient les goûts de Antonio Francisco Lisboa, Aleijadinho, Valentine et Mestre Ataide. Et encore réfléchir un peu plus:

Pendant des années, je cherchais l'occasion de mener le spectateur à «marcher» à l'intérieur du cadre, forcer à fusionner sous, vous oublier.
(KANDINSKY, 1991, p.87)

1 Moyen-âge:
www.obrasdarte.com/idade-media-arte-romanica-e-arte-gotica-por-rosangela-vig

2 Réforme et la Contre:
www.historianet.com.br/conteudo/default.aspx?code = 918

3 Voir plus sur le mouvement de la Réforme et de la Contre-Réforme dans l'article sur le Maniérisme:
www.obrasdarte.com/maneirismo-por-rosangela-vig

.

.

A aimé? Ajouter un commentaire!

.

Venez avec nous, Obtenez les derniers par e-mail:

Email

.

.

Vous aimerez aussi:

.

Références:

BASTOS, Alcmeno. La poésie et la saison Styles brésiliens. Rio de Janeiro: Viveiros de Castro Edtora, 2004.

BAYER, Raymond. Histoire de l'esthétique. Lisbonne: Stamp éditoriale, 1993. Traduction de José Saramago.

CHILVERS, Ian; ZACZEK, Iain; WELTON, Jude; CLAIRON, Caroline; MACK, Lorrie. Ilustrada de História da Arte. Publifolha, S. Paulo, 2014.

EAGLETON, Terry. L'idée de la culture. Sao Paulo: Editora UNESP, 2005.

FARTHING, Stephen. All About Art. Rio de Janeiro: Sextant, 2011.

Gombrich, E.H. Histoire de l'art. Rio de Janeiro: Editora Guanabara, 1988.

HAUSER, Arnold. Histoire sociale de l'art et de la littérature. Martins Fontes, Sao Paulo, 2003.

KANDINSKY, Wassily. Aperçu du passé. Sao Paulo: Ed.martins Sources, 1991.

Massaud, Moïse. La littérature brésilienne à travers des textes. Sao Paulo Ed.Cultrix, 2000

PERSONNE, Fernando. Poésie I. Porto Alegre: L& PM Pocket, 2006.

SCHILLER, Friedrich Von. Fragments das Preleções sur l'esthétique. Belo Horizonte: Et. UFMG - Département de philosophie, 2004.

VIG, Rosangela Araujo Pires. L'ART COMME UNE COMMUNICATION A LA COMMUNICATION AS ART. Communication, Culture et médias, UNISO, Sorocaba: 2010. Disponible dans:
comunicacaoecultura.uniso.br/prod_discente/2010/pdf/Rosangela_Vig.pdf

.

Comme figuras:

Figue. 1 - Place Saint-Pierre, Vatican, conçue par le Bernin, 1656-1667. Foto de FedeCandoniPhoto.

Figue. 2 - Castelo de Versailles, France. Foto de bargotiphotography.

Figue. 3 - Château de Versailles, France, The Royal Orangerie. Foto de ivantagan.

Figue. 4 - Un Gloria de Santo Ignazzio, de Andrea Pozzo, 1691-1694. Foto de wastesoul.

Figue. 5 - Ange sur le pont à côté de Castel Sant'Angelo, Bernini, Rome, 1669. Photo de membio.

Figue. 6 - La réprimande d'Adam et Eve, 1626, Huile sur toile, Domenichino, National Gallery of Art, Washington, Fonds permanent de mécènes.

Figue. 7 - L'épouse de Joseph et Putiphar, 1649, Huile sur toile, Guercino, National Gallery of Art, Washington, Fonds permanent de mécènes.

Figue. 8 - Las Meninas, ou la famille de Philip IV, 1656, Huile sur toile, Diego Velázquez, musée du Prado, Royal Collection.

Figue. 9 - O Triunfo de Galateia, 1650, Huile sur toile, Bernardo Cavallino, National Gallery of Art, Washington, Fonds permanent de mécènes.

.

.

Commentaires

Vous pouvez également entendre cet article dans sa propre voix artiste Rosangela Vig:   Mon Dieu, qui sont suspendus à un arbre, Dont la loi de protestation en direct, Dans la sainte loi dont je vais mourir, Jeu, constante, ferme et entière: Neste lance, étant le dernier, Car je vois ma vie crépuscule; Il, Mon Jésus, le temps de voir la douceur d'un père, doux agneau. Très grand est votre amour et mon iniquité; Mais il peut se terminer…

Passage en revue

Cohérence
Cohésion
Teneur
Clarté textuelle
Mise en forme

Excellent!!

Résumé : Évaluez cet article! Merci pour votre participation!!

Note de l'utilisateur 4.68 ( 12 votes)