Accueil / Art / Atelier Galerie ouvre temps improbable daguerreotipista Francisco Moreira da Costa

Atelier Galerie ouvre temps improbable daguerreotipista Francisco Moreira da Costa

(Seulement brésilien daguerreotipista)
Organisée par Marcia Mello

Jour 23 Septembre, 19h
Entrée gratuite

Obra de Francisco Moreira da Costa. Foto: Divulgação.

Le œuvre de Francisco Moreira da Costa. Photos: Divulgation.

« Un daguerréotype est une seule image sur une plaque de cuivre recouverte d’une mince couche d’argent. Vos émissions de surface brillantes argentée, sous l’angle du regard, maintenant une image négative, maintenant une image positive: est un positif direct. » (Définition tirée du catalogue PARIS ET LE DAGUERRÉOTYPE, Musées de Paris – traduction libre).

L’atelier galerie inaugure jour 23 Septembre, às 19h, l’affichage de l’heure peu probable, Francisco Moreira da Costa, seulement le brésilien à l’aide de la technique originale du daguerréotype au côté de l’environ 50 daguerreotipistas contemporaine en activité dans le monde. Organisée par Marcia Mello.

Daguerréotype recherche Francisco Moreira da Costa depuis 1996, développement de votre équipement de manuels du 19ème siècle. Son travail sauve cette technique presque oubliée, révéler comme langage indubitable pour l’art contemporain et comme une réflexion essentielle pour la photographie moderne.

Selon Marcia Mello, Commissaire de l’exposition, le œuvre de Francisco Moreira da Costa, « ne prenez pas l’observateur les parallèles possibles avec d’autres productions artistiques dans les premiers contacts pris avec son travail. Mais, un départ, sont prises par la poésie de Manoel de Barros, les images intimes de Josef Sudek, l’univers privé de Cora Coralina, les subtilités de Morandi, le format miniature de Yamamoto…"

Le conservateur ajoute : « depuis deux décennies, l’option pour le daguerréotype, Francisco a conduit à un chemin sans retour. Comme Narciso, Il a prouvé, euphorique dans le reflet du rectangle miroir lui-même. Alchimiste, passes pour ramasser des procédures, matériaux et gestes par les pionniers de la photographie sans relâche. Tube à essai, pipette, Creuset, couvre, Or, Prata, Brome, Mercure, Cela devient votre vocabulaire…

Les objets représentés – lampes, paniers, pot de fleurs, racines – porter à discussion le passé abandonné, qui traverse la totalité de la production de Francisco. Laissez les souvenirs de quelque chose qui, peut-être, faisaient encore partie de notre vie. Avec persistance, Nous allons identifier dans le paysage oublié de mémoire dormante, inconscient, laïque; risque donner corps les fois improbables et nourrir des sentiments de l’éternité. Alors, déviations de la vie, la poétique de ce photographe du singulier et du pluriel. En même temps, dans le même lieu », Marcia Mansfield conclut.

Francisco Moreira da Costa

Obra de Francisco Moreira da Costa. Foto: Divulgação.

Le œuvre de Francisco Moreira da Costa. Photos: Divulgation.

A commencé à tirer 1983 et, à partir de 1999, devient membre de l’équipe au Centre National du folklore et culture populaire de l’IPHAN. Reçus dans 2004 le prix d’acquisition à l’arrêt d’Art Salon, avec deux daguerréotypes, faire partie de l’acquis de la Fondation Romulo Maiorana. En 2005, a participé à la Conférence de presse: Le ' Brésil, le land of Enchantment ' Village planétaire organisée par Denise Mattar dans le Palais de l’Itamaraty à Brasilia.

À partir de 2014 ses daguerréotypes font partie du portefeuille de la Galerie de Fass à São Paulo et avec la Galerie, a participé à la Photo de SP/Arte, 2014, 2015 et 2016.

En décembre 2015, fait sa première exposition de daguerréotypes, La carte magique, Galerie de FASS à São Paulo.

À partir de 2016 ses daguerréotypes font partie du portefeuille de temps, à Rio de Janeiro.

Marcia Mello chercheur, conservateur et conservateur de la photographie. En 2006, inaugure la Galerie de temps avec Caroline jours lait et Georgiana Basto, en activité jusqu’en 2014. En 2015 ancien directeur-conservateur de la Galerie de temps Marsiaj (RJ). Pendant cette période,, En plus d’organiser de nombreuses expositions, a participé en tant qu’exposant des SP/art et ART fairs/rivière.

Parmi ses plus récentes activités, le co-curadoria des expositions »Kurt Klagsbrunn, un photographe humaniste à Rio (1940-1960)", "Perez de Rossini, entre la colline et de la santé en Afrique” e “Angles de nouvelles, 90 ans de photojournalisme dans le monde entier« sur Musée d'art de Rio tous en 2015. Le centre culturel fédéral de la Justice, spectacles durcis « délais, Temps de Bossa – les années 60 par Evandro Teixeira lentilles » (2014) et dans la Galerie de l’espace du CSTS, « Vous devriez être aveugle l’homme invisible?", photographies de Renan Cepeda (2015).

Publicité: Bannière Luiz Carlos de Andrade Lima

En tant que chercheur, a participé à des expositions et des livres: « Alair Gomes – Le nouveau voyage Sentimental », La COSAC Naify, 2009, et « Boîte noire-Celso Brandão photos », Studio-Madeleine, 2016, organisée par Miguel Rio Branco et affiché à la Maison européenne de la Photographie à Paris. En 2015, a participé à l’ouvrage « Milan Alram », éditions de janvier et de Bazar de temps, Joaquim Marçal.

Auteur des livres « il n’y a qu’un seul Rio ', Andrea Jakobsson Studio (2008) et le « Refuge du regard, la photo de Kurt Klagsbrunn au Brésil des années 1940 », Maison de la parole (2013) en partenariat avec Mauricio Lissovsky.

SERVICE

Atelier Galerie ouvre temps improbable, daguerreotipias photographe Francisco Moreira da Costa
Journée d'ouverture 23 Septembre, às 19h
Visite de 24 Septembre au 19 Novembre 2016
Entrée gratuite
Livre
Temps: 2et et 6la Foire de 10:0 à 21:00; Samedi de 10:00 à 17:00
Atelier Espaço Cultural image
Avenue pasteur 453, Urca

Tel: 21 219 de nove541 3314

www.ateliedaimagem.com.br

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*