Accueil / Art / Afonso Tostes lance BOOK sur Mul.ti.plo | 3/5

Afonso Tostes lance BOOK sur Mul.ti.plo | 3/5

Afonso Tostes lance le premier livre sur son travail, dans la Galerie Mul.ti.plo.

Entre la ville et la nature passe en revue la trajectoire de l'artiste à partir d'images de son travail et rend compte du processus de travail, du début de sa production à nos jours.

Le lancement a lieu le jour 3 Mai, às 18h, en pleine exposition Les choses qui existent encore, où il présente des oeuvres inédites au fusain.

Au milieu de son exposition à Mul.ti.plo Espaço Arte, Leblon, Afonso Tostes lance le premier livre sur votre parcours artistique. Edité par Cobogo, Entre la ville et la nature passe en revue la trajectoire de l'artiste à partir d'images de ses œuvres et rend compte de son processus de travail, du début de sa production à nos jours. Le lancement a lieu le jour 3 Mai (Mardi), às 18h. Dans spectacles Les choses qui existent encore, Tostes cadeaux 16 œuvres non publiées, y compris des pièces sculptées au charbon de bois. L'exposition a ouvert le jour 10 de mars à 6 Mai, avec entrée gratuite.





encore un garçon, Afonso Tostes a pris goût aux voyages, transitant entre Belo Horizonte, où est né, et fermes à l'intérieur du Minas Gerais. Ou, contemplant les portes et les arbres, coraux et chevaux, développé le goût d'enquêter sur la nature et sa relation avec l'homme, quelque chose qui est une marque de votre trajectoire artistique. Votre production artistique, commencé à la fin des années 1980, est recueilli pour la première fois dans un livre, Afonso Tostes: Entre la ville et la nature, que Editora Cobogó lance en 2020.

Les textes du commissaire Daniel Rangel, organisateur de publications, coudre la production artistique de Tostes, des peintures des années 1990 aux sculptures, auquel l'artiste commence à se consacrer principalement à partir des années 2000, aux processus de travail et aux voyages de recherche qui conduisent à l'élaboration des œuvres.

Afonso Tostes: Entre la ville et la nature accompagne les mouvements de l'artiste dans des textes qui ne suivent pas le ton de l'analyse critique des oeuvres d'art. Comme indiqué par l'organisateur du livre, la proposition était « de créer une sorte de carnet de voyage, un grand profil poétique de l'artiste avec de grandes doses d'images de sa production sculpturale ».

La publication est divisée en quatre chapitres: Chemins, ville humaine; un segment central avec deux essais sur le travail artistique de Tostes; et Nature humaine. Chemins rend compte des influences et des premiers mouvements de l'artiste – né en 1965, il quitte Belo Horizonte en 1987, où il étudie à l'école Guignard, direction Rio de Janeiro, où il est resté jusqu'à 2016, quand il a déménagé à São Paulo. Avec atelier à Bom Retiro, quartier dans la région centrale de la capitale de São Paulo, l'artiste se nourrit "des rues du commerce, d'articles populaires, des passants et la vibration de l'environnement », comment écrivez-vous daniel rangel. Et complet: « Les évasions sont toujours essentielles pour créer: Tostes est un artiste-voyageur-explorateur, qui échange et échange des choses et des connaissances; il s'intègre, intégrer et rendre la pareille. Sa production est formalisée, si, par la pratique en studio, où il vit et interagit avec ce qu'il a collecté ». Les œuvres à l'huile sur papier et sur toile sont récurrentes dans ce début de carrière – « Tostes é, particulièrement, un designer. Tout son travail est structuré par le dessin. un dessin technique, presque naturaliste avec un trait ferme et rapide », écrit Rangel.

pas le deuxième chapitre, ville humaine, plonger dans sa production sculpturale. C'est à partir d'une rénovation dans son studio, qui avait été occupé avec des outils qui n'appartenaient pas à l'artiste, que Tostes a suscité l'envie de sculpter. Un des étais utilisé pour soutenir la dalle pendant les travaux, par exemple, deviendrait l'objet séminal de son processus. De cette période sont des séries célèbres telles que entretoises, où les structures en bois semblent soutenir les murs (exposés dans les musées, galeries et à la Biennale du Mercosul à 2005). Suite, Tostes se tourne vers la production en série Outils, houes, faucilles et haches, autres, aux poignées sculptées, relier le temps et les diverses significations des matériaux.

Le segment central du livre présente deux essais qui observent le travail de Tostes sous différents angles., un « intermède textuel », tel que défini par Daniel Rangel. la première, par Paulo Herkenhoff, Afonso Tostes: Petit glossaire connotatif hors ordre alphabétique, rassemble des entrées de chapitre qui, le principe, traité de l'exposition Tronc, tenue à la Casa França Brasil, à 2013. Révisé et complété pour le livre en 2019, Le texte de Herkenhoff aborde le travail de Tostes dans des entrées telles que température froide, Laissez tomber, Charpenterie. Il reste l'épreuve Afonso Tostes: artisan de la vie, signé par babalorisha Adailton Moreira Costa, du terreiro Ilê Omiojuarô, où Tostes a commencé en Candomblé. Le rapport unit les connaissances sur l'orixás et la relation avec l'artiste, "fils d'Obaluaê, Aparode de Ochosi”, comment écrit l'auteur. Pour ele, "Les yeux de Tostes pensent et envoient des messages, et nous avons souvent besoin d'être libres pour comprendre cette communication exunienne ouverte ».

Le dernier chapitre, intitulée Nature humaine, est une immersion dans la dernière décennie de production de Tostes, quand le caractère artiste-voyageur devient plus marqué, vos excursions dans la nature et un retour aux sources. Dans ce chapitre figurent des ouvrages tels que bruit sourd, installation qui a composé la première exposition de Tostes au MAM de Rio de Janeiro en 2011, et l'entrepôt trouvé en ruines dans la ferme d'un cousin à l'intérieur du Minas Gerais et reconstruit à Casa França Brasil en 2013, ou la série de avirons, milieu- 2019. Dans les derniers textes du livre, Rangel rapporte les liens entre les oeuvres et les déplacements dans la vie de l'artiste: “Afonso Tostes, qu'un jour il laissa les montagnes à la mer et de là remonta le fleuve, retourna dans la forêt d'où il était parti.

à propos de l'organisateur

Daniel Rangel est étudiant à la maîtrise et au doctorat en Poétique visuelle à l'École des communications et des arts de l'USP, diplômé en communication sociale à Salvador, Bahia. Il a été directeur artistique et conservateur de l'Institut de la culture contemporaine (ICCo) à São Paulo, Directeur des musées à l'Institut du patrimoine artistique et culturel de Bahia, du secrétaire à la culture du gouvernement de l'État et a agi en tant que conseiller à la direction du musée d'art moderne de Bahia (MAMBA). Développement de projets curatoriaux pour la 8e Biennale de Curitiba, Brésil (2015), la XVIe Biennale de Cerveira, Portugal (2013) et la 2e Triennale de Luanda, Angola (2010). Il a également organisé des expositions individuelles d'importants artistes brésiliens, comme Tunga, Caldas de Waltercio, José Resende, Ana Maria Tavares, Carlito Carvalhosa, Eder Santos, Marcos Chaves, Marcelo Silveira, Rodrigo Braga et Arnaldo Antunes, et avec ce dernier a reçu, par le spectacle “Mot en mouvement”, le prix APCA 2015, pour la meilleure exposition d'arts graphiques.

A propos de l'artiste

Afonso Tostes est né à 1965, à Belo Horizonte. À la fin 1980, s'installe à Rio et commence ses études à l'École des arts visuels (EAV) du Parque Lage, où il fut élève de Daniel Senise, Charles Watson, autres. Il a commencé sa carrière par l'étude des formes organiques, ayant initialement comme support la peinture et, plus tard, se tourner vers la sculpture. Son premier solo a été réalisé en 1996, au Centre Culturel de São Paulo, où il a montré ses peintures. En 2000, expose de grandes toiles au Paço Imperial, dans la rivière. Était en 2001 qui a montré ses sculptures, à la galerie Paulo Fernandes. Depuis, montre les développements de ses recherches sculpturales dans des expositions telles que la Biennale du Mercosul (2005), le single Baque Virado (MAM-RJ, 2011), entre autres,. Vit et travaille actuellement à São Paulo.

Service:

Sortie de livre
Titre: Afonso Tostes: Entre la ville et la nature
Local: Mul.ti.plo Art Space
Données: 3 Mai (Mardi)
Temps: 18h à 20h
Visite de l'exposition: à 6 Mai, du lundi au vendredi, de 11:00 à 18:00
Tel: +55 21 2259-1952
Fin: Rue Dias Ferreira, 417, 206 – Leblon – Rio de Janeiro
Entrée gratuite
www.multiploespacoarte.com.br

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*