Accueil / Art / En raison de Blockbuster, Nouvelle exposition a l'air reste ouvert jusqu'à 27/10
Nouveaux regards d'exposition. Photos: Mariana Rocha.

En raison de Blockbuster, Nouvelle exposition a l'air reste ouvert jusqu'à 27/10

Avec l'entrée gratuite, le spectacle du groupe a lieu à SESC Quitandinha

Bonne demande du public l'exposition Nouvelles perspectives, monté sur SESC Quitandinha, Il a assuré que des spectacles restent quelques jours de la sortie. Commencé au Festival d'hiver, en Juillet, il reste ouvert aux visiteurs jusqu'à 27/10 (Samedi), organisée par Claudio Parties et de la production de pièces Studio / Fabia Rossignoli. L'exposition du groupe est nouveau dans son essence, présentant des œuvres qui fomentent des significations et des regards renouvelés – soit à travers des parties d'artistes établis, que ce soit en promettant le travail des jeunes et des noms de la scène artistique dans la région montagneuse de Rio. L'entrée est gratuite et la classification est gratuite.

Publicité: Bannière Luiz Carlos de Andrade Lima

L'exposition réunit Nouveaux regards 16 artistes: Ana Clara Guinle, Bruno Belo, CRIS Borzino, Doug, JJunior, temps, Les champs Kildary et collective Stillo, Leo Rey, Licius Bossolan, prêt Tammela, Martha Werneck, Natascha Scagliusi, Pedro lac, Pedro Vizzini, Raquel Vargas et Vissotto.

– Découvrez la biographie des artistes après le service

La promotion de caractéristiques régionales, leur culture et l'architecture, l'exposition a une sélection d'œuvres qui rétrécissent ce lien. Parmi quelques-uns des faits saillants sont les peintures de Martha Werneck, voyager à travers la recherche picturale, illustration et, base sur laquelle elle maintient sa pratique, poétique et pensée plastique. Dans l'exposition, vous pouvez voir l'intégration de deux séries de l'artiste: Petit Ofelias et Icebergs.

prêt Tammela, qui est aussi un architecte, Il présente une installation interactive, Woods fait avec lui-même d'élimination SESC Quitandinha. éléments visuels du palais vieux, hôtel et casino apparaissent toujours dans le travail de Bruno Belo, montre le résultat de la recherche vigoureuse, technique de, la richesse visuelle et conceptuelle, dialoguant avec différents publics. Donner un nouveau sens à l'image, Leo Rey montre vos clics sur des impressions licks léchés dossiers quotidiens, réalisée par des caméras analogiques et les processus de communication de l'information en noir et blanc.

« La sélection des œuvres a cherché à construire une manière aussi diversifiée dans les domaines techniques et les médias, à partir du dessin, à travers la peinture – avec ses larges possibilités et styles, collage, art numérique, photographie, à venir à des œuvres en trois dimensions, ici représentée par des sculptures, impressions 3D et installations, un, architectural. définir cette, certainement, Il montre quelque chose de la force et la portée des artistes Petropolis, regarde à travers, nouvelles à plusieurs égards ", révèle le conservateur Claudio Parties.

Service
Nouveaux regards d'exposition
Données: Du mardi au dimanche et les jours fériés, à 27/10/2018
Temps: de un 17 h 9h30
Local: Sesc Quitandinha
Adresse: Avenida Joaquim Rolla, 2 -Quitandinha – Petrópolis/RJ
Évaluation: Livre
Entrée: Gratuit
Informations: (24) 2245 2020

.

Rencontre avec les artistes:

TEMPS

temps, 20 ans, Autodidacte de Petropolis, Il a commencé à développer son travail là-bas par des professionnels au sujet 3 ans, par divers moyens et matériaux. À partir de 2017, développe concept esthétique / des colonies. Pour l'exposition New Look, recherché la zone de confort: la plupart des colonies sont contenues dans les pages de cahiers, alors décidé d'utiliser un plus grand soutien.

DOUG

montre Doug, par divers moyens et techniques – Graffiti, Aquarelle, huile, entre autres, – l'éventail des relations impliquant l'être humain, nature et environnement (environnement et social).

Dans ses œuvres, représentation humaine revient. Sont perçus nuances de l'auto-représentation du mode de vie en tant que simple observateur ou être actif qui relèvent de la(s) moyens(s) et lui cherche une relation symbiotique, menant de la simple contemplation à des réflexions plus élaborées.

Dans les œuvres incluses dans l'exposition, nous avons des relations de l'homme avec la nature, où l'absence de couleur nous fait payer une attention, sans subterfuge, l'essence de cette relation, ainsi que nous met en contact direct avec sa recherche constante d'amélioration de la technique picturale. En ce sens, Nous avons le travail et l'artiste livré sans crainte, un véritable et authentique.

PEDRO LAKE

Développe des œuvres photographiques, vidéo, peinture et dessin, mais, le point de rencontre est le processus instinctif de prendre un appareil photo, un papier blanc, grafite, encre, Aquarelle, Les compositions d'encre et de regard qui remplissent l'espace avec de la peinture, lumière, les taches et les gestes. L'important est l'impression d'un regard ou d'une orthographe propre, donnant la personnalité aux images et signes.

« Les œuvres de l'exposition Nouvelles perspectives partent les taches d'aquarelle sur papier. Je commence à imaginer et trouver, à travers l'encre, des formes et des volumes de l'encre dissoute ".

MARTHA WERNECK

Martha Werneck est né et réside à Petropolis. Il a étudié un diplôme en peinture de UFRJ École des Beaux-Arts, institution dans laquelle la maîtrise et un doctorat en arts visuels. À partir de 2007 Il est professeur à l'École des Beaux-Arts par les bases Département Arts, Diplôme en peinture, où il est professeur adjoint.

ses sujets, actuellement l'accent sur l'image de soi et la recherche d'images, mettre en lumière le biais photographique et de l'histoire personnelle. Dans la série des petites Ofelias et Icebergs, l'artiste fait la fusion du concept de deux images: le corps femelle et glaciers, se référant à ce qui constitue l'inconscient et le conscient de l'individu. Les deux nous parler de ce qui est visible, par opposition à ce qui est submergé et profond. cette recherche, le peintre traite de l'identité d'invention de la femme, dans lequel la partie est incompréhensible.

Licius BOSSOLAN

Licius Bossolan est originaire de France et du Brésil nationalisée, réside dans la ville de Petropolis, à Rio de Janeiro. L'artiste est diplômé de l'École des Beaux-Arts de l'UFRJ et d'une maîtrise en arts visuels à la même institution, où elle opère aujourd'hui comme professeur et président de la peinture Graduate.

recherche poétique actuel est dirigé sur les questions relatives au corps, postmodernité et aussi ceux qui couvrent l'environnement urbain et le quotidien. de photos, l'artiste a pour but de générer des réflexions sur l'anomie contemporaine, Inspirado une sociologie d'Emile Durkheim et Jean Duvignaud. Ainsi, par des questions sur l'individualité, Ils sont évoquaient un sentiment de solitude et de l'absence dans le malaise actuel de notre temps. En plus du champ pictural, Bossolan a du travail liés à la photographie artistique, illustration, manipulation numérique et concept art. Dans ses œuvres il y a l'enquête sur matérico et photographique - instrumentale dans son processus de création.

BRUNO BELO

"(…) la recherche visuelle Bruno Belo traverse la photographie, cinématographique et picturale. Dans cette coupe, peut-être qu'il est l'auteur de plus indiquant notre perplexités avec le mouvement maximisée et les vitesses extrêmes et les flux de presque tout autour de nous. Collecteur d'images provenant de différentes sources - les caprices du Palais Quintandinha, dans votre maison Petropolis, où il réside encore, les images fixes et banales ou premières scènes du film popularisé, court et audiovisuel, sans oublier les peintures par des artistes qu'il admire, comme Peter Doig et Gerhard Richter - chaque travail qu'il a terminé génère un mouvement dans ce qui est maintenant bordé par un châssis. couches, fenêtres, couches e (Pourquoi pas?) liens, vivre dans une palette polyvalente, qui peut employer des couleurs renversées et des tons monochromes qui évoquent un temps qui ne sont pas aujourd'hui. Pas pour rien, l'un des tableaux affichés a maintenant des poids dans La Jetée (1962), Court indispensable Chris Marker Français (1921-2012), qui a un travail tout à fait difficile de classifications rigides. (…)"

Mario Gioia

ANA CLARA Guinle

Garden of Dreams est une série dramatique de peintures figuratives qui couvrent un univers onirique, surréaliste et plein de symbolisme. Mon jardin est un lieu de méditation, un espace privé construit par mes propres mains. Lieu d'expression intime et solitaire. Chaque tableau est un morceau de ce jardin où mes rêves et les expériences sont fusionnés de façon spectaculaire. Les éléments liés à la sexualité transpercent les yeux de ceux qui ne voient que des fleurs, mains plumer pétales et le sens de la peine est présent liés à la représentation des femmes et conjugués à mon image.

VIZZINI PEDRO

Sur l'affichage sont des sculptures de la nouvelle phase de l'artiste, Parallèlement à la production de peintures. Les travaux effectués à disposer de bois génèrent des sculptures modulaires de nombreuses combinaisons de raccords, l'ajout de fluidité, la mobilité dynamique et, si intenses et des dons en temps actuels, rupture avec la rigidité normalement associée à la sculpture. L'imprévisibilité et les caractéristiques dont jouissent des matériaux trouvés pour conférer ses propres pièces et esthétique provocante qui se déplace de la machine, outil et la faune, accentuée par la mutabilité des parties qui composent.

PRÊT Tammela

Les travaux présentés dans l'exposition a eu lieu avec l'élimination des matériaux trouvés dans l'espace réel de la SESC Quitandinha, construit plus d'une semaine par l'artiste et le personnel invité. Dwell débris est comparée aux simples maisons construites avec des matériaux mis au rebut, vieux bois et d'autres, contraste de production sur le territoire en face des projets immobiliers méga réel et paysage.

« Ce projet est le résultat de l'atelier À la recherche de la forme, faire LAMO (Faculté d'Architecture et Urbanisme / UFRJ) dans laquelle le sujet a développé des procédés de calcul, dans lequel le formulaire est pas préétabli, ments “trouvé”. Sur le chemin de rationalisation contraire, purification, la simplification et de l'abstraction imposée par les méthodes informatiques, Nous avons choisi de travailler avec une matière première complètement irrégulière, sale et “réal”: les débris résultant de l'incendie qui a frappé le bâtiment lui-même de la Faculté d'Architecture et Urbanisme à l'UFRJ et le collège paralysé pendant des mois ".

RAQUEL VARGAS

artiste et éducatrice artistique. Diplômé de l'Ecole des Beaux-Arts de la UFRJ. Ses recherches imprègne l'univers féminin fait son physique poétique où la force de la femme (Re)atteint son sacré.

« Le travail que je passe actuellement en développement par des aquarelles et de parler aux formes de broderie. « Bouc émissaire » est une métaphore à la place des femmes dans le monde. "

CRIS Borzino

La spontanéité et le dynamisme constant dans les œuvres de l'artiste évoquent des sentiments primaires dont vous rêvez, surtout, d'exprimer et de vivre en faisant la promotion des relations directes, sans filtres ou masques, non domestiqué ou convertis en représentations pauvres de la vérité ou de l'âme.

Les peintures exposées exaltent le féminin et leur droit à la liberté tout en, par la broderie, font allusion aux obligations, l'emprisonnement et la recherche de la perturbation entreprises à travers l'histoire.

Dans le travail de la photographie, nous avons un chevauchement des images créées à partir des réflexions, accentué par le choix d'un matériau réfléchissant qui nous insère dans cette « selfie », pour le transport de la pluralité de l'être et qu'il y a dans l'ensemble je.

LEO REY

Le photographe avec plusieurs recherches dans la région de la photographie analogique, capture, Apocalypse et extensions, Leo Rey est un observateur inquiet de la vie urbaine et sociale, avec un regard attentif pour des moments éphémères subtiles qui rendent vie après la mort de leurs lentilles photographiques. Les photos exposées dans les nouveaux regards font partie de sa vaste gamme de photographies urbaines ville Petropolis quotidienne enregistrée dans le processus analogique avec un film de 35 mm.

Les coups de langue licks affiches – médias communs, temporaire et largement utilisé dans les centres urbains – ont la forme choisie pour retourner les images capturées.

JJUNIOR

Les œuvres de l'artiste sont référencés des éléments architecturaux et urbains. Ces éléments remplissent les espaces sans l'obligation de transmettre les significations énoncées dans le « monde réel ».

Dans la série Quadrants, dans une vue de face, fenêtres (délimité par une grille géométrique blanc au premier plan) Ils sont ouverts aux géométries apparaissent. À la fois, par une vue aérienne, a marquage rigide un plan d'urbanisme (zone urbaine) démontrant la présence des voies transversales et parallèles, causant des blocs se produire (géométries).

La série est appelée Grids parce que le mot en anglais est sens plus large. se traduit par des grilles, tricots, cadres, la mise en réseau, grilles, tableaux.

Kildary CHAMPS ET STILLO COLLECTIVE

Les œuvres présentées, qui sont conçus pour participer à l'exposition II des arts intégrés Willkommen, à l'occasion des célébrations de la colonisation allemande à Petropolis 2017, mettre en évidence la diversité de la pensée et de ses nombreux niveaux de perception, mener un dialogue multiculturel en même temps séparant le corps de la tête conduisant à une rupture entre la pensée-théorisation et d'agir, l'action.

Showroomdummies propose une réflexion sont tous les mannequins de vitrine insipides. Les racines germaniques de personnes Petropolitano sont solides et incontestables? Tel est l'esprit de l'artiste des quêtes impliqués.

Natascha Scagliusi

Le travail de Natascha intègre des techniques et des technologies de pointe pour la recherche et les questions d'une grande sensibilité artistique, basé sur la zone botanique et liée à la nature. As árvores apresentadas possuem suas copas criadas a partir da microtomografia computadorizada de uma semente de árvore da Amazônia, traiter et générer une impression en 3D et l'autre résine de coulée à la cire perdue technique.

En plus de son importance fondamentale pour le maintien de la vie, les arbres que les graines sont un vaste répertoire de formes belles et complexes. Pour les modifier dans d'autres matériaux, formes et échelles à l'aide de technologies d'impression et de numérisation 3D, J'invite la contemplation et l'appréciation attentif à ces détails ignorés dans un quotidien urbain.

Vissotto

Dans les œuvres de l’artiste, esthétique, techniques et la conception des médias se transforment en œuvres d'art, approche et crisper une relation de conception graphique avec les arts visuels et vice versa.

Le concept est le résultat des sentiments de tous les jours, artiste social et personnel relatives à l'oppression et à la fragmentation, physique et psychologique, promu dans les espaces et les relations contemporaines. Les sentiments et les valeurs parfois masquées par la présentation et rayonnante, induisant un sentiment de joie et de qualité illusoire, si présent dans les médias de publicité et les réseaux sociaux.

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*