Accueil / Art / In vitro Rio - Mario Fraga

In vitro Rio - Mario Fraga

Il est mis en œuvre dans la ville de Rio de Janeiro le projet d'art public "in vitro Rio - Mario Fraga", où l'artiste est revenu à la peinture à l'intérieur grand verre feuilleté. Il s'agit d'une installation picturale du peintre et architecte Mario Fraga, formé par 40 modules en verre feuilleté 3,20 mètres de long et 1,20 la largeur de chaque pièce. Mario Fraga travaille avec des matériaux de peinture et non conventionnelles et a des œuvres dans les espaces publics, collections et galeries. Elle a participé à de nombreuses expositions individuelles et collectives au Brésil et à l'étranger. À partir de 1989, l'artiste est dédié à la recherche in vitro, technique développée en partenariat avec Pilkington Brésil (blindex) et maintenant avec la société Vitral.

Publicité: Bannière Luiz Carlos de Andrade Lima

Apporter l'art et de la technologie, le travail sera installé dans les espaces publics à Rio de Janeiro en 2019. Les scénographies dans une perspective d'enroulement de tableaux juxtaposés. Le document propose un look espace intégrant l'architecture du lieu, une série de transparents, réflexes et de couleurs se chevauchent, nuances qui créent des atmosphères dans des environnements de circulation, où les allées et venues de personnes qui interagissent avec la cinétique de travail, tournant dans l'espace et le temps, couleurs et formes.

D'autres travaux avec la technique du verre feuilleté peint à la main ont été exposées au MAM à Rio 1991, et 1992, à MASP. Il y a des œuvres dans les lieux publics, comme hôtel AFPESP, à Guaruja, Gallery Forum Ipanema, à Rio de Janeiro, et, à partir de 2002, Station Anhangabaú, à São Paulo, lorsque l'artiste faisait partie du projet Art dans le métro.

Ils sont fournis des visites guidées du travail, ainsi que des ateliers gratuits et des conférences dans les écoles publiques. Le site du projet est maintenant accessible au public toutes les informations: www.invitro-mariofraga.com

A approuvé la loi Rouanet par le Secrétariat spécial de la Culture et le ministère de la Citoyenneté, le projet propose de fournir au public un art ouvert et participatif, où les visiteurs intègrent le travail.

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*