Accueil / Art / Isabelle Borges affiche sans précédent indiqué dans Emmathomas Gallery

Isabelle Borges affiche sans précédent indiqué dans Emmathomas Gallery

En champs Synthétiques, artiste basé à Berlin revient au pays à présenter 17 des œuvres qui reflètent ses recherches sur la malléabilité de l'espace

Une production en deux dimensions qui va au-delà des écrans et envahissent les murs. Alors, est l'œuvre d'Isabelle Borges, artiste soteropolitana basé à Berlin que, à partir de 4 Septembre, présente l'exposition champs Synthétiques, sa première exposition solo à la Galerie Emmathomas. Par Ricardo Resende Curated, le spectacle Retour à la recherche spatiale comme un lieu de trois dimensions et rencontre 17 de nouvelles œuvres.

Publicité: Bannière Luiz Carlos de Andrade Lima

Le processus de l'artiste est cyclique: Il commence dans la conception, par collage promenades, peinture murale et au retour à l'origine. Dans sa production, assume une géométrie chaotique qui visent les chemins infinis créés comme des labyrinthes. les lignes, les plans et les couleurs utilisées par l'artiste répartis dans l'environnement et l'œil de confondre le spectateur: dans un seul plan, les peintures sur les photos et suivez les murs. “Dans les installations picturales, les espaces physiques sont confondus avec les écrans et les murs dématérialiser. Les peintures sont accrochées et distribuées de façon ordonnée, en parfaite symétrie. Bien que rigide, une telle organisation est dotée d'une légèreté incommensurable”, Ricardo scores Resende.

Le travail d'Isabelle hérite toujours des influences de l'architecture moderniste - reflet de la période où il a vécu à Brasilia. De Le Corbusier, importante architecte français du XXe siècle, l'artiste adopte l'idée “espace ineffables”. Ses peintures se déroulent et déchirer les bords qui imposent des limites à l'écran. La production liée à la conservatrice également dadaïsme, mouvement artistique qui innove en plaçant l'écran sur la face avant du châssis.

“Isabelle pense l'espace d'exposition quand il agit directement sur les murs du lieu. Environnement et peintures deviennent une seule chose, permettant au public une expérience visuelle unique pour déplacer les installations spatiales qui fusionnent, l'architecture, peinture et sculpture”, explique.

L'écrivain argentin Jorge Luis Borges intègre également son chemin avec une forte référence poétique. En champs Synthétiques, une référence à l'histoire Le Jardin des sentiers qui bifurquent, dans lequel l'auteur rapporte les chemins comme provisoire et pluriel, explorer les possibilités infinies entre le temps et l'espace.

“Dessin de penser l'espace, parfois à l'aide de la photographie, puis transférer la pensée à un autre moyen, collage – la recherche de la relation entre les lignes et les avions. Dans la peinture de simuler les couleurs et définir les relations spatiales existantes entre la ligne et la couleur”, décrit Isabelle. Leur processus est systémique, à travers l'espace illusoire et le réel, pour atteindre un sentiment de gravité que ses peintures pour devenir question sans frontières peintures murales.

À propos de l'Artiste

Isabelle Borges est né à Salvador, à 1966. À Rio de Janeiro, Visuel étudié au Parque Lage école et avait comme professeurs Beatriz Milhazes, Daniel actuelle, Charles Watson, autres. En 1993, Allemagne immigré, où il a étudié à l'Académie des Arts de Düsseldorf et a travaillé comme assistant atelier Antonio Dias et artiste américain Jack Ox, qui a effectué un travail de recherche sur Kurt Schwitters, dadaïste allemand. Le contact avec le travail de Schwitters avait une forte influence sur son travail artistique, en particulier dans sa série de collages.

Entre 1996 et 1997 Il a travaillé comme assistant Sigmar Polke. À la fin de 1997, Elle a déménagé à Berlin, où il vit et travaille aujourd'hui. Il a participé à différentes institutions telles que le Musée de la République, à Rio de Janeiro (2000); Galerie moine, à Berlin (2000); Galeria Scoglio Quatro, à Milan (2001); Galeria Marta perturbation, du Mémorial de l'Amérique latine, à São Paulo (2004); Schuster Galerie, à Francfort (2009); Musée brésilien de la sculpture, MUBE, à São Paulo (2013).

Seulement cette année, l'artiste interprétera 18 expositions individuelles et de groupe, Allemagne et Brésil. Isabelle participe également à la ArtRio, Qu'est-ce qui se passe à Rio de Janeiro, entre 26 et 30 Septembre.

Service:
champs Synthétiques, Isabelle Borges individuelle
Local: Emma Thomas Galeria
Ouverture: 4 Septembre, às 19h
Période d’exposition: de 5 Septembre au 27 Octobre
Adresse: Alameda Franca, 1054 – Jardim Paulista
Visitation: du lundi au vendredi, de 11:00 à 19:00 et le samedi, de 11:00 à 15:00

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*