Accueil / Art / João Loureiro | club de moto de poissons électriques | galerie
João Loureiro. O tigre errado. 2019. dimensions 142 x 253 cm. adhésif. édition 3 e PA. Photos: divulgation. galerie, São Paulo, Brésil.

João Loureiro | club de moto de poissons électriques | galerie

Voir présente la première exposition personnelle de l'artiste João Loureiro dans l'espace de la galerie. O artista também será apresentado na feira Liste, Bâle I, Suisse, foires les plus importantes pour les galeries émergentes

L'exposition « club électrique poisson-moto », l'artiste João Loureiro, est exposée à galerie de 11 Que l' 24 Août et a des dessins, animations et installations, uma delas no estacionamento que ocupa o piso térreo do prédio onde se encontra a Sé galeria, juste au-dessous de la salle d'exposition principale.

Publicité: Bannière Luiz Carlos de Andrade Lima

Le dialogue fonctionne avec le contexte dans lequel la galerie est située, le centre historique de São Paulo, la première rue de la ville, de tráfego intenso de pessoas e veículos.

John travaille avec un large éventail d'intérêts. biologie, architecture et histoire propre système d'art, os trabalhos muitas vezes tratam do banal, faire cotidiano. Mais ici un quotidien dépourvu de prévisibilité, où les objets de tous les jours ont changé leur fonction, seu lugar social revirado agregando potencial crítico ao ordinário e ao usual.

Sont des opérations complexes poétiques et conceptuelles: le développement d'un univers double approprié, um tanto absurdo nos seus modos de representação e organização, en mesure d'attribuer de nouvelles significations à ces objets.

Cette exposition a comme éléments d'ingrédient caractéristique de l'univers du centre de Sao Paulo: os estacionamentos fervilhando de motocicletas, moteurs, échappements, courriers, tous dans la vie intense et la circulation. Sobretudo o estacionamento localizado abaixo da galeria Sé. A ces éléments, o artista soma referências filmográficas e literárias e ainda linguagens menos comuns ao circuito das artes como animações e quadrinhos.

Le développement du travail fait partie d'un vaste processus de déploiement et de la contamination. Alors, un vélo, cujo farol é um projetor de filmes, garé entre autres vélos sur le parking de niveau inférieur, é transformada em uma espécie de moto-cinema que circulará pelo centro. Un deuxième vélo dans la galerie, la tête la première, tourne dans un vieux projecteur de cinéma, mostra uma animação de uma marmita girando.

faisant usage, encore, une utilisation de l'imagerie de l'élément par les motocyclistes, João traz um conjunto de adesivos para dentro da galeria: tigres, poupées Michelin, manteaux de cartes et marques automobiles appliquées de façon inhabituelle. Ícones reconhecíveis em transgressão simbólica, perverti la logique triviale de sa compréhension: très consommé et des images reconnaissables, aqui destituídas de seu sentido original, transformé en objets qui ne sont plus accepter leur statut immatériel.

Le dessin en grand format d'une collision frontale entre deux voitures remontant à l'univers de la bande dessinée et la littérature. Ici, o romance Crash, de 1973 de J. G. Ballard, ajoute l'érotisme et la violence l'imagerie automobile. La vue de dessus de l'accident, que torna a cena visível de qualquer lado, fait référence à la bande dessinée The Upside-Downs de Little Lady Lovekins un vieil homme Muffarro, de Gustave Verbeek, publié entre 1903 et 1905 pas The New York Herald. Os quadrinhos semanais de seis painéis permitiam ser lidos dos dois lados: faire tourner la tête de la page de pointe, les mêmes dessins ont montré une autre histoire.

Dans les œuvres présentées, l'artiste utilise des moyens d'expression quelque chose secondaire, sous forme d'animations, BD et adhésifs. João desestabiliza a banalidade do valor dos objetos cotidianos com suas operações imagéticas e também desestabiliza a própria noção de valor dentro do sistema da arte por meio da inclusão das linguagens periféricas à este. Trata-se de uma provocação sobre a própria superficialidade das imagens construídas para o consumo fácil.

Sobre a Sé Galeria

Fondée en 2014, la cathédrale est une galerie d'art situé dans le centre de São Paulo, que privilegia o relacionamento com artistas e seus processos construtivos. La galerie fournit une structure de contrôle critique, curadoria e suporte para execução de obras, gestion de portefeuille, la diffusion et la commercialisation des œuvres des artistes représentés. A valorização de um relacionamento transparente e a longo prazo, en mettant l'accent sur l'institutionnalisation et l'internationalisation en tant que plate-forme de visibilité, coloca a Sé na busca constante de alternativas criativas para gestão e circulação da produção artística com efetiva participação dos artistas.

Artistes représentés: Arnaldo de Melo, Paula Dalton, Deco Adjiman, Daniel Kairoz / Fagus, Denise Alves-Rodrigues, Gustavo Speridião, João Loureiro, Manata Laudares, Maria Montero, Michel Zosima, Pedro Victor Brandão, Pontogor, Rafael RG, Rebecca de Sharp e Traplev.

Service:
“Fish Club-électrique-vélo ", montre individuel de João Loureiro
De: 11/05/2019 et 24/08/2019
galerie
Rua Roberto Simonsen, 108 – est – Sao Paulo
Horaires: du mardi au vendredi, 12h à 19h; le samedi, de 12h à 17h
Téléphone: +5511 3107 7047
Entrée libre

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*