Accueil / Art / L'éveil du rêve dans l'art, par Rosângela Vig

L'éveil du rêve dans l'art, par Rosângela Vig

Rosângela Vig é Artista Plástica e Professora de História da Arte.

Vig est Rosângela plasticienne et enseignante Histoire de l'art.

Renouvelez-vous.
Renaître en vous,
Multipliez vos yeux pour en voir plus.
Multipliez vos bras pour tout semer.
Soyez toujours le même.
toujours l'autre.
Mais toujours fort.
Toujours loin.
Et à l'intérieur de tout.
(MEIRELES, 1995, Cantique XIII)

La limite que le rêve impose est la hauteur d'un vol que l'âme atteint; regarde perdu à l'horizon à la recherche des nuances du ciel; est le reste d'un crayon sur du papier blanc, tandis que la pensée erre librement dans l'espace vide de l'esprit dans les rêveries. Et il se pourrait que les légendes, les fables, les contes apparaissent exactement à ce moment où, si belle, le fantasme ressemble même à une chimère. Une vision utopique de l'intérieur de l'esprit, dans un moment de profonde digression. Il n'y a pas de limites au regard enchanté lorsque l'horizon est large et ouvre ses bras au voyage qui commence dès lors.. Ainsi naît le processus de création, c'est ainsi qu'est née une œuvre.

Publicité: Bannière Luiz Carlos de Andrade Lima

la création artistique est, pour cette capacité qui a les mains pour tisser ce que l'esprit bouillant propose que, chacun est donné d'une manière différente.. le dépôt, les perceptions et même l'absorption des connaissances se font à la manière de chacun, uniquement. À propos de ce,

Ce qui m'a toujours fasciné dans le comportement humain, c'est qu'il n'y a pas de généralisation, nous sommes uniques, chacun avec sa propre personnalité et chacun réagit en quelque sorte aux mêmes situations. C'est toujours une boîte de surprises. (VIEIRA, 2020, p. 89)

Le regard à l'intérieur de l'âme permet au voyage à travers les champs ludiques d'être unique, si l'esprit le permet et laisse aller. Et s'il n'y a pas de copies dans la vraie vie, il n'y a pas de copies dans l'Art, un artiste n'est pas non plus capable de copier son propre travail. Au moment de la création, son esprit a parcouru des chemins qui ne se répéteront jamais dans sa vie. Et l'intérieur de l'âme est plein d'enchantements quand on se vautre dans les recoins et les profondeurs les plus oubliés. tout est prêt, il suffit de chercher attentivement.

Ainsi est né le danseur et le garçon indigo dans son Éveil à l'âge d'or. La proposition de l'écrivain et thérapeute Cenira de Fátima Vieira, est arrivé avec le thème de son livre "L'éveil de la conscience indigo à l'âge d'or".

Parfois, il est nécessaire pour l'artiste d'enregistrer les noms des éléments qui lui viennent à l'esprit, faites-leur des croquis ou des gribouillis, pour que le train de la pensée ne soit pas perdu. comme une photo, le regard capte progressivement les éléments et met en scène, comme un jeu de pièces d'ajustement. Et le papier vierge ou la toile sont les planches de ce jeu qui se compose peu à peu.

Plonger dans les profondeurs du noyau, les éléments sautaient petit à petit, sous forme d'oiseaux, des papillons, de poisson, des libellules et beaucoup de nature autour. Tout cela rejoint la couleur bleue, Lilas, d'or; et au mouvement, comme si le récit se déroulait au moment où le regard s'y pose.

Joindre de tels éléments, la prochaine étape consiste à assembler la scène, laissant peu d'espaces vides, pas trop d'informations; bonne répartition des couleurs; et un regard finement réglé sur le point de fuite et la perspective. Le prix sera magique, il peut encore y avoir des changements, car c'est un monde surréaliste et fantastique.

Puis vint le violoniste solitaire (Figue. 1), attirer le monde des papillons à vous, comme s'il rejoignait deux mondes avant lui. Et juste après la ballerine, qui habite peut-être ce monde doré avec ses papillons géants et ses oiseaux. Pour franchir cette fine ligne qui limite les deux mondes, il faut se promener sur un beau pont arc-en-ciel qui bouge éternellement. en posture délicate, dansant, elle traverse ce chemin dans un va-et-vient, aller et retour, jusqu'à ce qu'il trouve le violoniste et les deux, ensemble, évoluer dans un monde doré et bien mieux. avec eux, les éléments de la scène sont répartis, sans que l'un se chevauche, pour que tout le monde soit observé.

Et comme si le récit lui-même ne suffisait pas, le travail est toujours juste dans les techniques de dessin, pour que l'œil puisse voir ce qui est proche, ce qui est lointain, d'où vient la lumière et où va l'ombre.

À propos du point de fuite, il convient de rappeler que l'arc-en-ciel de la figure 3 c'est un pont qui se déploie, la bougeotte, diminue à mesure que vous vous éloignez de votre regard et que vous vous déplacez vers le haut, aux pieds du violoniste. Le Château d'Or est plus petit par rapport aux protagonistes de la scène, une fois vu d'en haut, plus loin. En ce qui concerne l'incidence de la lumière, le Château d'Or a sa propre lumière et la lumière vient de cette direction. Ainsi les ombres des éléments sont dirigées vers le devant de la scène. D'autre part, le pont se déploie, former des courbes et des plis, comme un tissu. Ce fait ne permet pas à la lumière de passer à travers ces ondulations, qui recevra des tons plus foncés de la même couleur.

Et il se peut que le sujet principal du travail soit l'utilisation des couleurs et le bon dosage de chacune d'entre elles, qui a eu un impact sur l'apparence. En ce sens, il convient de souligner l'arc-en-ciel (Figue. 3) et le bon placement des couleurs, rappelant que les couleurs primaires sont le bleu, jaune et rouge. De la combinaison de chacun d'eux, dans le bon dosage les autres couleurs apparaissent. Ainsi vient l'orange, dans le mélange de rouge et de jaune; et le vert, dans le mélange de jaune et bleu clair. L'utilisation correcte du champ de couleur a également permis aux arbres d'avoir une finition très proche de la vraie. (Figue. 1), avec des champs sombres et clairs, en fonction de l'incidence de la lumière et de l'ombre sur le tronc. Il est possible de voir que les troncs se sont pelés, où sont les taches sombres, montrant l'arrière-plan faiblement éclairé. dans le champ de couleur, la même image, à la fin de la scène, les montagnes sont loin, pour cette raison la couleur est bleuâtre, inférieur blanchâtre, à cause du brouillard.

Et dans l'image finale (Figue. 3) la danseuse met à peine les pieds sur le pont, c'est pourquoi ton ombre ne se montre pas, comme si elle flottait, telle est ta légèreté, suivant l'idée de la scène.

Il faut errer dans les pensées, laisse ton regard se poser sur le rêve, enchanter l'âme elle-même et lui permettre de s'enivrer de ce fantasme, qui est propre à chaque œuvre, à chaque artiste. Se promener dans ces univers permet à l'âme de s'élever dans la conscience et la sagesse et d'atteindre l'âge d'or avec une compréhension plus profonde. Comprendre ces consciences et ces temps nouveaux, conduit à l'évolution de l'esprit, comme nous le dit la thérapeute Cenira de Fátima Vieira, qui permet à chaque être humain d'appréhender au mieux ses connaissances.

Références:

MEIRELES, Cecilia. Chants. Sao Paulo: Et. Moderne, 1995.

VIEIRA, Scène de Fatima. L'éveil de la conscience indigo à l'âge d'or. Palmas: Éditions Kaygangue Ltée., 2020.

Liens de livre:

amazon.com.br/Despertar-Consciência-Índigo-Era-Ouro/dp/6586007119

produto.mercadolivre.com.br/MLB-1714238029-o-despertar-da-conscincia-indigo-na-era-de-ouro-_JM

VIG, Rosângela. Cours de dessin – Moulin à vent en Hollande. Étude de champ de couleur (accessible en www.youtube.com / watch?v = yu3tO21No1I).

.

Renouvelez-vous. Renaître en vous, Multipliez vos yeux pour en voir plus. Multipliez vos bras pour tout semer. Soyez toujours le même. toujours l'autre. Mais toujours fort. Toujours loin. Et à l'intérieur de tout. (MEIRELES, 1995, Cantique XIII) La limite que le rêve impose est la hauteur d'un vol que l'âme atteint; regarde perdu à l'horizon à la recherche des nuances du ciel; est le reste d'un crayon sur du papier blanc, tandis que la pensée erre librement dans l'espace vide de…

Passage en revue

Excellent!!

Résumé : Évaluez cet article! Merci pour votre participation!!

Note de l'utilisateur 4.75 ( 2 votes)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*