Accueil / Art / la poésie concrète gagne des objets et des installations dans un spectacle sans précédent au Parc des ruines, à Santa Teresa
Francisco Zorzete. A rosa doente. Poema de William Blake; “intradução” de Augusto de Campos, 1975. Maquete de instalação em madeira, PVC e esmalte, 2017. (80 x 76 x 12 cm) Instalação ocupando 120 m² em espaço público, exposta no campus da Cidade Universitária de São Paulo, 1984.

la poésie concrète gagne des objets et des installations dans un spectacle sans précédent au Parc des ruines, à Santa Teresa

de 10 Novembre 2018 à 13 Janvier 2019

Concrescer est une exposition inspirée par la poésie concrète brésilienne et présente dix œuvres (objets et installations) créé entre 1983 et 2017, par les artistes Francisco Zorzete et Jorge Bassani, et la lecture de la réinterprétation plastique spatiale par des poèmes en béton de la première phase - dans le passage 1950 pour 1960. L'exposition, sans précédent à Rio de Janeiro, sera situé dans les ruines du parc, à Santa Teresa, de jours 10 Novembre. L'exposition montre que, malgré la révolution numérique qui a renversé toutes les frontières entre les codes et langues, l'expérience poétique est toujours sensorielle, corporel. La distribution spatiale des poèmes dans sa concrétude conduit à d'autres conditions expérimentales de poésie, preservando muitos de seus atributos semânticos e gráficos, mais de proposer de nouvelles formes de perception et de lectures.

Publicité: Bannière Luiz Carlos de Andrade Lima

Au Parque das Centro Cultural Ruinas œuvres seront exposées: concretus (poème de Pedro Shale), Plein / vide (poème de Pedro Shale), vitesse (Ronaldo poème Azeredo), infini (poème de Pedro Shale), LA VIE (poème Pignatari), Zero Gravity (poème de Pedro Shale), forme (poème José Lino Grünewald) et Blue Ball (poème de Pedro Shale), Sick Rose (poema de Willian Blake, traduit par Augusto de Campos) Retournez-vous et l'esprit (poème de Torquato Neto). Esta última é uma obra adesivo inspirada no poema “pílulas do tipo deixa o pau rolar” de Torquato Neto, que le jour d'ouverture des marques d'exposition 46 anos morte. O público poderá levar a obra para casa. “Esta homenagem ao Torquato não é para lembrar a morte do grande poeta, mais à remercier la poésie et la vie qu'il nous a laissé ", Ils disent que les artistes Francisco Zorzete et Jorge Bassani.

La recherche qui a pris naissance les œuvres de ce spectacle a été appelé transcoder, dont le titre est né de la traduction d'idées pour différents codes - si, verbal graphique (le mot écrit et toute la superstructure syntaxique et lexical) à l'aspect purement visuel (couleurs et formes sans relation mimétique avec l'hypothèse sémantique). « Depuis le début, nous comptons sur la collaboration et de précieux conseils de Augusto de Campos et Julio Plaza, ainsi que de nombreuses autres grandes personnalités de la poésie concrète, comme Pignatari, Haroldo de Campos, Ronaldo Azeredo et Pedro Shale ", expliquer les artistes Jorge Bassani et Francisco Zorzete. « Tous nous a généreusement accueilli et étaient prêts à de longues discussions sur la relation intrinsèque de sa poésie avec la visualité de la feuille imprimée. »

année 1980 étaient une sorte de « point de rupture » de électromécanique au numérique. En d'autres termes, Bassani et Zorzete a commencé sa production d'essai dans le tourbillon de la révolution la plus profonde dans les moyens de production, la reproduction et l'opérationnalisation des langues. « Poésie concrète non seulement est passé par tout cela avec un coup de vent état inébranlables expérience profonde, il a été élevé à des niveaux plus élevés dans leurs perspectives visionnaires de fonctionnement de la poésie + la vie urbaine + technologies de l'information + culture populaire + explosion médiatique des signes ", ressaltam. Os artistas acreditam que, dans le monde d'aujourd'hui, cette recherche contribue à ce débat, mais sans s'y limiter à des poèmes. relecture propose, também, de nouvelles idées sur l'énorme importance des artistes tels que Julio Plaza, afin d'élargir et d'exploser le signe des limites sémantiques et formelles. « Plus d'une référence fondamentale pour nos recherches, était en contact avec des concepts intersémiotique traduction, en particulier de Jakobson, ce fait qu'il a pris forme ", compter.

Concrescer exécutif qui a produit par Mariana Várzea, Inspirations illimités Projets culturels, Il a eu lieu à São Paulo, Centro Cultural Casa das Rosas, en Novembre 2017, avec un grand succès public.

Les artistes: Jorge Bassani et Francisco Zorzete ont commencé leur carrière dans les années 1970, groupe de base avec Rose, agissant en particulier avec des interventions artistiques dans la ville. Avec le groupe a réalisé des actions dans la ville de signalisation (de) formateur (1979) A la conception à découvert (1980) et Hommage à Flavio de Carvalho (1982). Avec la fin des activités du groupe, à 1983, Ils ont tenu pendant quatre ans vastes travaux de recherche des dialogues entre l'espace à trois dimensions et de la poésie concrète. Parmi les étalages de produits qui fonctionnent, il y a les installations dans des espaces publics Rose malades (1984) le concretus (1985). Bassani et Zorzete ont participé à des expositions en double et aussi collective, comme Imagicidade (CCSP, 1986), Panorama de l'art brésilien actuel (MAM-SP, 1985) et Transcriar (MAC-SP, 1986). En 2013, Ils ont publié le São Paulo: Ville et architecture – un guide, avec la sélection des 284 œuvres architecturales cartographiées dans le contexte des infrastructures urbaines à chaque fois, dans les différentes périodes historiques de Sao Paulo.

Jorge Bassani a obtenu son diplôme, Maître et Docteur en Architecture et Urbanisme et professeur au Département d'histoire de FAU-USP, qui coordonne le Groupe d'étude urbaine Mapografias. Integra en tant que co-coordinateur du groupe de recherche international basé à ISCTE ARTSBANK, Institut universitaire de Lisbonne, dédié à l'étude de l'évolution des bords métropolitains de leurs productions culturelles. Ces dernières années, il a développé la recherche « Das interventions artistiques dans les actions politiques urbaines ». Auteur des langues et artistiques de la ville (2003) et organisateur de PDP - Mapografias Urban (2012). Après la Manga Rosa et projet de transcoder, effectués d'autres œuvres d'interventions urbaines, Les couleurs du MAC (parc Ibirapuera, SP, 1992), Façon (os « Arcos da Off. paulista ", avec le Dr. Arnaldo, 1993) et Terrains urbains (SESC pauliste, 1994).

Zorzete Francisco a travaillé dans la division Logement de DPH (Ministère du Patrimoine historique) São Paulo, après avoir pris la tête de la section du laboratoire de restauration, dédié aux œuvres de sculpture des lieux publics de la ville. En 1997, Il a structuré la société Restauration, société spécialisée dans la restauration et la conservation des actifs d'intérêt historiques, et responsable de la restauration des bâtiments importants, y compris le bureau de poste central du bâtiment, Bâtiment Altino Arantes (Banespão), building Italie, Palais des Champs-Elysées, ainsi que des œuvres d'art, comme les fontaines et Monument de l'Indépendance Parc, Sculptures de Ramos de Azevedo place, Monument aux Drapeaux, Esculturas da Praça da Sé e Jardim das Esculturas do MAM. Il a également été l'un des créateurs de l'École de restauration Paulista et virtuel MUBE.

exposition Concrescer - Rio de Janeiro / RJ Ruins Park:
ouverture: Samedi, 10 Novembre, de 14h à 17h.
Exposition: de 10 Novembre 2018 et 13 Janvier 2019
Rue Murtinho Nobre, 169 Téléphone: (21) 2215-0621
Téléphone: (21) 2215-0621
Entrée libre

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*