Accueil / Art / Solar da Marquesa de Santos et Pinto Alley recevoir des installations Giselle Beiguelman
Instalação “Chacina da Luz”, da artista brasileira Giselle Beiguelman. Em cartaz no Solar da Marquesa de Santos - Le Musée de la ville, à São Paulo, de 04 Que l' 01 Septembre 2019. Photos: Ana Ottoni.

Solar da Marquesa de Santos et Pinto Alley recevoir des installations Giselle Beiguelman

« L'abattage de la Lumière » et « No Monument » discuter la perte de mémoire dans l'espace public et l'esthétique de l'oubli à São Paulo. Ouverture le samedi, jour 04 Mai, à 11 heures. Entrée libre

Le Le Musée de la ville Ouvre le jour 04 Mai, Samedi, à 11 heures, les installations « L'abattage de la lumière » et « Aucun monument », Artiste Giselle Beiguelman, dans les espaces Solar da Marquesa de Santos et Alley Pinto, respectivement. Les travaux discutent La perte de mémoire dans l'espace public et la relation de la ville avec son patrimoine historique et culturel. Composé de fragments de monuments, installations reproduisent la situation de ces parties qui ont été trouvés par l'artiste dans les dépôts publics, comme une sorte de « ready made » de l'oubli.





« Les deux installations inversent la place de l'art dans le domaine des politiques de la mémoire publique. Au lieu d'être l'objet, art pense ici ces politiques, ce qui suggère un débat sur la production sociale de l'esthétique de la mémoire et l'oubli dans l'espace public »., déclare l'artiste et professeur à FAU - USP.

dans "L'abattage de la lumière "l'accent de l'artiste est l'ensemble des huit sculptures qui se trouvaient dans la croix de Malte Lac, à l'intérieur du Jardin de la Lumière. déployé, dans vos plus, au cours du 19, Ils ont été démolis et cambriolés 2016, dans un acte de déprédations. Les travaux ont été collectés et stockés dans le parc administrateur de la Maison. Dans l'installation présentée dans Solar da Marquesa de Santos, Giselle récupère la scène post-crime.

dans "Aucun monument ", de l'autre côté, Giselle retrace les étapes de la Alley Pinto les pieux de fondation, socles et fragments de monuments qui sont en dépôt au ministère du Patrimoine historique – DPH, situé dans le quartier de Caninde. « Avec un peu, ou aucune trace de leur passé, ces énigmatiques totems nous mettent au défi de demander: où ils venaient? Ils ont été éliminés par? Et le plus important: qui a tenu du point de vue matériel et symbolique?", Étudie.

La conception des deux installations poursuit la recherche qui a abouti à la mémoire d'intervention Amnesia réalisée par l'artiste dans le fichier historique municipal 2015 et 2016. Il a commencé à être conçu même face à la direction Renato au Musée de la ville. Giselle Beiguelman souligne que l'un des éléments les plus importants du projet en cours, Comme le précédent, Il est le fait d'être réalisé en partenariat avec le Ministère du Patrimoine historique et l' Musée de la ville de São Paulo. « Ce sont des projets qui se font dans le dialogue et la réflexion sur la mémoire publique et les politiques du patrimoine. Ils sont faits que de l'autorisation de l'utilisation de pièces et d'entrée dans les dépôts, mais aussi de l'échange et la négociation des points de vue et motivations ", dit l'artiste.

Par ailleurs, Beiguelman insiste sur le caractère interdisciplinaire de ces projets, impliquant des architectes, concepteurs, la recherche historique et la participation intensive des membres de son esthétique Groupe de recherche de la mémoire au XXIe siècle, Laboratoire connecté aux FAU AUTRES urbanismes – USP.

.

Giselle Beiguelman Il est un artiste et professeur FAU USP. Parmi ses projets les plus récents se démarquer: « Amnésie mémoire » (2015), « Comment est un nuage lourd?" (2016) et « Odiolândia » (2017). A reçu plusieurs prix nationaux et internationaux et leur travaille partie collections privées et collections de divers musées comme ZKM (Karlsruhe, Allemagne), Pinacoteca de Sao Paulo, Musée juif (Berlin, Allemagne), AS (Rio de Janeiro) et d'autres. Était rédacteur en chef du Journal SelecT (2011-2014) et un chroniqueur pour Radio USP et le site Revista à. Son nouveau livre, « Mémoire Amnesia: Oublier les politiques ", en mai 2019 les Editions SESC.

Musée de la ville de São Paulo

Le Musée de la ville de São Paulo Il est un réseau de maisons historiques répartis dans diverses parties de la ville. Actuellement, sa collection d'architecture se compose de la Solar da Marquesa de Santos, Alley Pinto, Maison 1 / Home image, Casa do Bandeirante, Maison Sertanista, Chapelle de Morumbi, Maison de Tatuapé, Naviguez sur le site, Site Morrinhos, Maison Cry, Monument à l'Indépendance, Maison moderniste et Finchley Lane. Il a également une grande valeur historique des archives de la collection photographique; biens meubles; Histoire orale et documentaire.

Service:
Installation: « L'abattage de la lumière », de Giselle Beiguelman
Ouverture: jour 04 Mai, Samedi, à 11 heures
Période d’exposition: de 04/05 1º / 09 2019
Local: Solar da Marquesa de Santos - Musée de la ville
Rua Roberto Simonsen, 136 - Centro - São Paulo - SP
Téléphone: (11) 3105 6118
Horaires: Mardi au dimanche, la 10 à 17 heures
service éducatif disponible: educativomuseudacidade@gmail.com
gratuit, entrée gratuite
Installation: « Aucun monument », de Giselle Beiguelman
Ouverture: jour 04 Mai, Samedi, à 11 heures
Période d’exposition: de 04/05 et 14/12 de 2019
Local: Alley Pinto - Musée de la ville
Rua Roberto Simonsen, 136 - Centro - São Paulo - SP
Téléphone: (11) 3105 6118
Horaires: Mardi au dimanche, la 10 à 17 heures
service éducatif disponible: educativomuseudacidade@gmail.com
gratuit, entrée gratuite

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*