Accueil / Art / « A dionysiaque Aura Jim Morrison:« Por Juliana Vannucchi

« A dionysiaque Aura Jim Morrison:« Por Juliana Vannucchi

Juliana Vannucchi é graduada em Comunicação Social, licenciada em Filosofia e Editora-chefe do site Acervo Filosófico.

Juliana Vannucchi est diplômé en Communication sociale, diplôme en philosophie et rédacteur en chef du site Collection philosophique.

La douleur est un moyen de se réveiller (…) Vous sentez-vous votre force avec l'expérience de la douleur (…) il est un sentiment – vos sentiments font partie de vous (…) (extrait d'une interview avec James Lizze – 1969).

Les portes est l'un des groupes les plus populaires de l'histoire du Rock & Roll. Il a été formé en 1965, en Californie (USA) et il est devenu particulièrement marqué par le chanteur et poète figure Jim Morrison, dont le comportement a été tracée par l'audace et certaines singularités excessive, en plus grand abus dans la consommation d'alcool et de drogues.

Morrison, ainsi que la réalisation de la voix de The Doors, également eu des affinités avec d'autres arts en dehors de la musique. Après une période intensive de lecture pendant l'adolescence, à 1964 Il a rejoint l'UCLA et il a étudié le cinéma et le théâtre, avec de grands noms comme à, par exemple, Francis Ford Copolla. Au cours de sa vie, avaient deux livres de poésie publiés (aussi bien dans 1969), dont la première est divisée en deux volumes: “The Lords/Notes on Vision” e “The New Creatures”. A primeira obra trata-se basicamente de impressões e reflexões de Morrison acerca de inúmeros aspectos que faziam parte de seu cotidiano, que les gens, lieux ou encore le cinéma. la deuxième, Il a des lignes construites avec plus d'excitation et des charges des structures plus poétique harmonique. Plus tard, les deux titres ont été compilés dans un volume intitulé « The Lords et les nouvelles créatures » et après la mort du musicien, d'autres livres de poésie ont été libérés sous l'organisation de son ami Frank Lisciandro et les parents de la petite amie de musicien. Le premier volume publié à titre posthume a été appelé « Wilderness » (1988) et le second a été intitulé "The American Night" (1990), à la fois est devenu énorme succès commercial.

Publicité: Bannière Luiz Carlos de Andrade Lima

En plus de l'intérêt dans la pratique artistique, le musicien lu beaucoup d'auteurs qui ont inspiré. œuvres de grands noms Apprécié dans la littérature, comme Kafka, Rimbaud e Charles Baudelaire e William Blake. D'ailleurs, le nom de la bande, "Les portes" (en portugais, « Portes ») qui fait référence aux « a été choisi portes de la perception » par Morrison basée sur un poème écrit par Blake, qui, une fois, a écrit: "Lorsque les portes de la perception ouverte, tout semble à l'homme comme il est vraiment: infini". Une autre caractéristique qui certainement faisait partie de la charge de la connaissance Jim Morrison, Il était la philosophie, domaine qui possède une affinité élevée. dans les biographies, généralement il est dit que le musicien utilisé pour lire des œuvres de Nietzsche, Camus e Jean-Paul Sartre. Parmi ces philosophes mentionnés, Morrison semblait nourrir un intérêt particulier à Nietzsche, dont la pensée était l'une de ses grandes inspirations et, apparemment, le leader des Doors a essayé de pratiquer dans votre vie quelques éléments proposés dans les travaux du philosophe allemand, comme nous le verrons ci-dessous.

Dans les aspects généraux, à la fois en ce qui concerne le comportement qui avait à la fois dans son quotidien privé, comme dans la scène artistique, Jim les attitudes étaient extravagantes, dérangeant et, d’une manière, intrigant. Le musicien a mis la liberté comme l'un des points essentiels de leurs productions artistiques, encourager le public à être aussi libre - à l'extrême, quel que soit chacun compris comme « liberté ». Nous ne pouvons pas savoir si le chanteur des Doors était au courant (totalité ou en partie) que sa sauvagerie pourrait engendrer des problèmes, mais Jim semblait embrasser les conséquences de leurs ébats avec une certaine sérénité. L'abus de stupéfiants est une attitude qui faisait partie de leur vie quotidienne parce que l'artiste aimait nouvelles expériences, de demeurer dans la plénitude de sa vie. Il y a une lettre (« Malheureuse ») il semble bien démontrer cette façon, le musicien fait face à la vie:

(…)

« Fille triste

Rip votre réseau

Smash toutes vos grilles

Faites fondre votre cellule Aujourd'hui

Vous avez été condamné à la prison

Vous vous créé

(…)

Ne manquez pas votre chance

Nager dans le mystère

Vous êtes en train de mourir en prison

Vous vous créé". - Traduction libre.

la lettre, Nous voyons l'exposition de ce que Jim voulait par son art: encourager la liberté, démolissant paradigmes. grades ces, les cellules que beaucoup de gens créent (ou dans lequel l'insert) et que nous nous pouvons briser. L'être humain est libre de choisir, de prendre des chemins différents et marques. Cependant, souvent fait sous les influences extérieures, pas façon pure et honnête, Je ne voudrais pas. C'est quand ils se posent les cellules qui piège.

Nous obscénités boîtes, teasers au public, défier les autorités et, à n'importe quel moment, dire ce qui était dans son esprit, étaient quelques-uns des actes que Jim matérialisée, plus que, que toute action génère réaction. Jim Morrison, une fois, auto-entitulou comme “roi orgasmique”, le nom de code appropriée compte tenu que, dans plusieurs de ses spectacles, musicien utilise un comportement de course par une sensualité éhontée. D'ailleurs, Ce sont précisément les excuses sexuelles excessives que pratiquement commis sa carrière, parce que dans l'un de plusieurs présentations de la bande, les conséquences de ce type étaient graves d'extrapolation. Cité par Les Nouvelles Miami (1969): "Maintenant, ses jours sont comptés, et la façon de le fixer est complètement ouvert” (…) acte simulé de masturbation et ouvre sa braguette dans un spectacle dégradant qui a régné un langage grossier et jurons (…). Les conséquences sociales générées par ce fait étaient immenses. Jim Morrison a fait les manchettes des médias les plus importants de l'époque. Quelques jours après ce spectacle, le capitaine de la division sécurité de la police de Miami a placé un mandat d'arrêt pour le musicien. Ajouté à cela, dans la même période, Mike Levesque, un jeune catholique, avec le soutien du président Nixon, Il a lancé un mouvement appelé « croisade pour Decency », dont l'un des objectifs était le chanteur de The Doors. Morrison a défendu. Il croyait que sa musique consistait essentiellement en une expérience cathartique et que des excuses sexuelles étaient l'un des nombreux éléments de cet effet musical: “La musique est très érotique. L'une de ses fonctions est de purge cathartique des émotions. Appelez notre musique orgasmique est la même chose que de dire que nous sommes en mesure d'amener les gens à une sorte d'orgasme émotionnel, à travers des lettres et des sons“. (Entretien avec Danny Sugerman). Lembremos que Morrison havia estudado teatro e cinema e, apparemment, ces zones reflètent leur comportement sur la scène. La performance est cruciale pour le musicien. Elle devait être propre et tout élément pourrait faire partie de ce processus: “Le sexe est juste une partie de ma performance. Il y a des milliers d'autres facteurs. Il est certainement important, mais je ne pense pas que la chose principale. Cours est l'une des bases naturelles de la musique. Il ne peut pas être séparé“. (Entrevista à Mike Grant, Délirer, 1968).

Les habitudes de Jim, le plus probable, dans les parties, avait son inspiration dans la pensée d'un des plus grands philosophes qui aient jamais vécu, et qu'il aimait beaucoup: Friedrich Nietzsche. Pour le penseur allemand, art se traduit par un antagoniste dans lequel il aspect apollinien, par opposition à la Dionysian. Le philosophe définit comme les deux formes du monde esthétique: “L'homme d'un esprit philosophique ont même le sentiment que, derrière cette réalité dans laquelle nous existons et vivons est caché un deuxième tout à fait différente et que, donc, le premier est aussi seulement une apparence (…)” (NIETZSCHE, p. 46, 2013). Cet autre plan était ce que Morrison aspirait à atteindre à travers son art hypnotique: le nouveau plan, l'inconnu, irrégulier, démesuré, ce qui est caché. Ce sont les « portes de la perception »- comme Morrison lui-même une fois déclaré: « On connaît, il est l'inconnu et entre eux, il y a une porte ". Toujours penser dans le concept esthétique de Nietzsche, On remarque que la correspondance entre le rapport de la force (apollinien) et la puissance de l'illusion (dionysiaque), ce dernier qui est l'affirmation de la vie, l'acceptation des instincts, et qui façonne le profil de l'individu qui embrasse la vie dans sa plénitude, aimer avec tout ce qu'elle offre, si les choses bonnes ou mauvaises. Cette dernière force serait le mode de vie que Morrison représentée par son comportement extravagant et délirant, et par ses paroles et mélodies, Ils visent à prendre les auditeurs au-delà eux-mêmes, enivre-la, en les libérant des limites morales et les conduire à un état de vie dans lequel il n'y a pas componction.

Dionisio est le chiffre qui symbolise le délire. Dionisio figure représentant l'ivresse mythologique. Fils de Zeus et la princesse Sémélé et le symbole du chaos, fou, est l'inattendu. Il est celui qui est opposé au rationnel, linéaire, conceptuel, l'équilibre. Par l'effet de l'ivresse, les objets inconscients se manifestent et peuvent exprimer. Il est l'intuition pure, a potência do êxtase que se contrapõe ao intelecto e ao equilíbrio do apolíneo. Jim Morrison, à travers leurs habitudes comportementales, l'extase grillé et peut-être plus souvent vécu au niveau de l'inconscient que le conscient. Jim était essentiellement dionysiaque: a agi en toute liberté, il a, sans vergogne à leurs sentiments, guidé par l'émotion. Morrison a vécu avec son embrassé côté le plus fou. Et ils le comportement dionysiaque, pour ele, J'ai eu un sens, parce que le chanteur croyait que son rôle en tant que chanteur dans un groupe de rock était très grand et était au-delà chanter. Dans une interview, Il a fait la déclaration suivante: “Je pense que dans l'activité de l'artiste ou du chaman comme canal d'échappement. Les gens projettent leurs fantasmes à ce sujet et ils deviennent de véritables“. (sont James, 1969). Morrison, à juste titre, obtenue par l'extase recherchés, au rythme des chansons de son groupe.

Fois, dans un article intitulé “Par démon Apathie”, Mike Gershman a demandé: “Mais ce qui est derrière ce démon qui aurait corrompu la jeunesse de Miami?”. Il répondit lui-même sur les lignes de ce même texte suivant: “Il (Jim Morrison) les gens pris une dimension mythique – en tant que chaman, sex-symbol, poète et philosophe”. (le magazine rock, 1968). Ele paga as pessoas, en fin de compte, par son dionysiaque l'aura puissante.

Références:

  1. MARSICANO, Alberto. Jim Morrison: par lui-même. Sao Paulo: Martin Claret, 2005.
  2. NIETZSCHE, Friedrich. La naissance de la tragédie. Sao Paulo: Editora Escala, 2013.
  3. Sugerman, Danny; HOPKINS, Jerry. Jim Morrison: Personne Sai vivent ici. Sao Paulo: du nouveau siècle, 2013.

.

Commentaires

"A dor é uma forma de acordarmos (...) Vous sentez-vous votre force avec l'expérience de la douleur (...) il est un sentiment - vos sentiments font partie de vous (...) (extrait d'une interview avec James Lizze - 1969). Les portes est l'un des groupes les plus populaires de l'histoire du Rock & Roll. Il a été formé en 1965, en Californie (USA) et il est devenu particulièrement marqué par le chanteur et poète figure Jim Morrison, cujo comportamento era traçado…

Passage en revue

Cohésion
Cohérence
Teneur
Clarté textuelle
Mise en forme

Excellent!!

Résumé : Évaluez cet article! Merci pour votre participation!!

Note de l'utilisateur 4.9 ( 2 votes)

Un commentaire

  1. Li cette question de Jim Morrison, et comment il a agi, era liberal, como disse: de forma dionisíaca.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*