Accueil / Faits saillants / Abreu Fabiano préconise l'utilisation des réseaux sociaux et affirme que nous devons nous adapter aux nouvelles technologies

Abreu Fabiano préconise l'utilisation des réseaux sociaux et affirme que nous devons nous adapter aux nouvelles technologies

Après la publication d'une colonne dans un journal qui parle de gens qui critiquent les réseaux sociaux, écrivain, philosophe, Journaliste et publiciste Fabiano de Abreu, cadeau MF Global Press, Il a décidé de donner à ce sujet une opinion.

Publicité: Bannière Luiz Carlos de Andrade Lima

colonne, journaliste raconte une histoire créée par lui dans lequel un sujet, défavorable au nouveau mode d'interaction, tente d'agir “Vie réelle” comme il le ferait dans le monde virtuel et finissent par obtenir seulement “trois amis”; deux policiers et un psychologue, une analogie avec la folie qui recréer la façon de socialiser avec les gens dans la réalité telle qu'elle serait sur les réseaux sociaux juste “fuir” nouvelle technologie.

Fabiano de Abreu. Foto: MF Press Global.

Fabiano de Abreu. Photos: MF Global Press.

Penser à ce sujet, Fabiano a fait en sorte d'accord avec l'auteur du texte et souligner les points importants que vous pensez que le débat. “Je ne pense pas essayer de lutter contre le réseau social juste, ou son blâme pour les problèmes causés par celle-ci. Nous devons comprendre, adapter et chercher des lois et des moyens pour que cela ne nuit pas. Nous ne pouvons tout simplement pas combattre quelque chose qui est intégré dans la culture universelle. Je crois que nous devons voir le bon côté de tout. Sachant les temps intermédiaires et imposer des limites appropriées. Posta vie personnelle qui veulent, Je ne pense pas mal à passer un peu de notre vie au monde, les êtres humains ne sont pas nés pour vivre seul et la vanité si petite, partie de notre culture”, explique le journaliste.

il médite, cependant, l'importance de l'utilisateur en étant conscient de ce qui est l'affichage sur le web et bien gérer la façon dont la publication de la matière est faite. “Savoir à quoi et comment afficher, sachant quoi écrire, respecter les gens et les lois, apprendre à se comporter, tout ce qu'il faut du talent et de caractère. On peut voir le réseau social comme un grand test de caractère pour l'évaluation du comportement des personnes avec qui nous vivons. La dépendance ne peut pas l'aider à nous faire accro à elle, si nous nous séparons pas vu une maladie que seul un médecin qui guérit”, conclut le philosophe.

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*