Accueil / Art / LE PLAN B QUI A FONCTIONNÉ

LE PLAN B QUI A FONCTIONNÉ

Tellement vivant avec l'art, Un attaché de presse culturel se retrouve Potter en quarantaine

 

En période de pandémie et d'isolement social, beaucoup de gens se réinventent et repensent leurs concepts, ses relations avec la consommation, avec art, Avec la vie! Maintenant, à la veille de Noël et du nouvel an, une année difficile et atypique, l'histoire insolite d'un attaché de presse qui a fait l'actualité, peut servir d'inspiration.

Rodrigo Machado, journaliste et attaché de presse, est bien connu et aimé dans l'environnement culturel de Brasilia. Il a conseillé des projets et des spectacles dans les langues les plus diverses, toujours avec une grande compétence et sympathie.. Pour chaque travail effectué, Rodrigo repousse les limites de sa géographie, gagne de l'espace et augmente sa portée.

À partir de 2001, travaille avec la diffusion culturelle dans la ville et dans 2010 ouvert Território Comunicação, société spécialisée dans les relations presse culturelles. Ce que peu de gens savent, c'est que vivre tellement avec l'art, Rodrigo, a fini par être accro et au milieu d'une pandémie, s'est avéré être une poignée d'artiste, un potier sensible qui fait déjà partie des talents de la ville, avec des invitations à présenter leur travail aux côtés de noms renommés du design candango, comme Gabriela Tenório et Toninho Euzébio.

Rodrigo dit que depuis qu'il était enfant, il a toujours été enchanté par l'art, participé en fanfare, fait du théâtre, a pris des cours de musique, mais c'est en tant qu'attaché de presse qu'il a amélioré son look et sa sensibilité. Les études sur les céramiques à haute température ont commencé 2019 et pendant la quarantaine, imposé par la pandémie Covid-19, a décidé de se consacrer pour de vrai. Il a installé un petit studio dans son propre appartement et a laissé libre cours à son imagination pour créer des pièces uniques et démarrer le Sparer en céramique, marque dont la signature est la création de pièces utilitaires et sculpturales exclusives.

«Contact avec tous les aspects des arts, à travers ma profession, amélioré mon look pour rendre artistique et, certainement, inondé mes images d'images et d'émotions. Je pense que ces souvenirs, que j'apporte aussi de l'enfance, en quelque sorte, se révèlent lors de mes processus de création de pièces. Travailler avec la céramique m'a emmené sur des chemins auxquels je ne m'attendais pas. Cela m'a apporté la tranquillité et le calme. Quand je produis, Je me sens présent, J'apprécie des moments presque méditatifs et je me déconnecte de tout le reste », explique l’artiste.

Rodrigo dit que comprendre le processus de création d'une pièce, de la modélisation de l'argile à la finition (en passant par les temps de séchage, premier et deuxième, brûler, émaillage), lui a également appris à gérer le temps d'une autre manière. «Les processus de production nécessitent de savoir gérer le temps et de comprendre l’importance de chaque étape, tout demande attention et grand soin, que, À mon avis, cela se traduit par de l'affection et du dévouement.

Bien qu'il soit au début de sa carrière, Rodrigo Machado a déjà un public captif et s'est démarqué sur la scène des arts plastiques et du design à Brasilia. Le dévouement qu'il imprime dans son travail soigné et plein de personnalité, fait des pièces exclusives d'Esbarro Cerâmica une différence lorsqu'il s'agit d'offrir ou de décorer la maison. Les invitations à exposer et à participer à des fêtes foraines continuent à venir et de nombreux artistes et producteurs culturels de la ville insistent pour vanter la polyvalence et le talent de la jeune céramiste.

«Les souvenirs affectifs et l'esthétique affinent les créations manuelles sculptées par Rodrigo Machado. Ses pièces reflètent l'originalité et rafraîchissent un marché en pleine croissance, où la fabrication manuelle rencontre l'inventivité contemporaine », dit Patricia Herzog, conservateur de Magasin de design de Brasilia.

«Rodrigo a toujours attiré mon attention pour son élégance dans l'habillage, dans le bon goût de sa maison et pour moi il a fait de sa poterie l'extension de ce mode de vie, ta poterie est élégante!", Andréa Alfaia, céramiste.

«Rodrigo m'a surpris en tant que céramiste, chaque pièce, en plus d'un sens esthétique et utilitaire raffiné, porte de bonnes doses de poésie et d'invention qui nous donnent envie de toutes dans un coin de notre maison. Difficile d'en choisir un!", Alessandra Roscoe, écrivain.

«Esbarro Cerâmica enchante les yeux par la diversité et les formes organiques qu'il présente toujours dans sa niche ici dans notre magasin collaboratif.. Rodrigo a apporté légèreté et joie à notre communauté », Elizia Corrêa, conservateur de Collaboration Picnik.

«Il est riche et passionnant de suivre les processus de découverte et de transformation d’une personne à travers les arts. Ce que je ressens du travail de Rodrigo est ceci – é revelação, la production artistique se développe-t-elle de manière organique et naturelle, où l'engagement n'est pas sur le marché, mais pour dessiner de nouvelles perspectives sur la vie et le potentiel créatif qui se déploie lorsque vous aimez ce que vous faites », Ezio Evy, styliste.

Lorsque vous parlez de votre processus créatif, Rodrigo révèle qu'il part toujours de l'intuition, de ce que vous ressentez lorsque vous commencez une nouvelle pièce. «Mon processus part de ce que je ressens en ce moment et, Dans certains cas,, des chemins qui s'ouvrent par contact manuel avec l'argile, ta température, texture, élasticité et humidité. Le contact avec l'argile m'a rapproché de sujets comme la durabilité, quelque chose de même naturel, car faire de la poterie implique l'harmonie, coopération et nous invite à respecter et admirer le 4 éléments vitaux: raison, eau, l'air et le feu. »

Après avoir transformé le passe-temps en passion et, en quarantaine, passion dans le métier, Rodrigo fait maintenant des plans. Prévoit de déplacer le studio dans un espace plus grand, dès que le four acheté arrive et prépare un nouveau catalogue de pièces avec un œil sur Noël et parie sur les transformations que la pandémie a également induites dans les modes de consommation. «Beaucoup de gens repensent comment être plus conscients quand il s'agit de dépenser leur argent et s'ils peuvent offrir en cadeau, soutenir un artiste de la ville et faire bouger l'économie locale en même temps, préférera cette option lors de l'achat sur de grands réseaux et sites Web ». Malgré tout ce que cette pandémie a apporté, l'isolement a également changé les comportements et de manière positive.

Magasins où les pièces sont exposées et à vendre:
Collaboration Picnik, dans la boutique Infinu – CRS 506 Bloquer le magasin 67, Asa Sul (Place des grands-parents)
Magasin de design de Brasilia, pas de Shopping Liberty Mall – SCN Qd. 2 Bloco D, Asa Norte
Feirinha do Quadrado, Magasin virtuel – esbarro.feirinhadoquadrado.com.br
Magasiner les visages, pas d'identifiant d'achat – SCN Qd. 6, Conj. A, Asa Norte (Bâtiment Venâncio 3.000)
­­­­­­­­­­­­­­­­­­
Contacts: instagram.com/esbarroceramica ou (61) 9.8654-2569

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*