Accueil / Art / BARON INDIVIDUEL GALERIE OUVRE EN AUCUN MARTINS

BARON INDIVIDUEL GALERIE OUVRE EN AUCUN MARTINS

En utilisant différentes langues, le spectacle « Démineur » propose des discussions sur la circulation des personnes dans l'espace urbain

A Baró Gallery affiche "champ de mines", artiste paulistano Martins, Curator Hélio Menezes. comprend individuels 10 travail, Parmi les peintures, vidéos, installations et objets, proposant le dialogue bilatéral et l'analyse en tant que symboles sociaux interfèrent avec le droit singulier aller et venir dans certaines régions des villes.

Publicité: Bannière Luiz Carlos de Andrade Lima

La qualité de leur travail attire l'attention sur la poésie, détaillant et tracer leurs créations. Même dédie à analyser des thèmes quotidiens difficiles des grandes villes, Il permet une position non radicale, cherchant à sensibiliser le public plutôt que d'attaquer, simplement. "Les pièces portent sur des questions de violence quotidienne tous les jours qu'une partie des expériences de la population; maintenant une violence faute d'accès à certains privilèges, maintenant la violence même dans les rues", définit l’artiste.

Pour reprendre les mots de Hélio Menezes, "Les travaux de Martins ne cherche pas la réconciliation, Il n'est pas à la recherche de bonnes manières. Avant, ce que ouvre grand que vous voulez regarder, charges un désir irrésistible de voir, un désir rebelle, un regard adversaire ', d'utiliser le concept de Bell Hooks, tout à fait étendue à la pratique de ce jeune artiste qui apparaît comme un nom singulier de sa génération".

De retour au Brésil après une période de résidence en Angola, Martins maintient le thème de sa série précédente, puisque ses recherches continue de se concentrer sur les mêmes questions qui influent directement sur le support de choix pour de nouveaux travaux. Comment définiriez-vous l'artiste, "nAucun critère ici est: Il peut être une enclume et un marteau pour parler de sélectivité criminelle de la performance judiciaire ou vidéo pour discuter du génocide de la population noire au Brésil".

"en Démineur, l'artiste São Paulo, né et résidant sur le côté est de la ville, Il présente un ensemble d'œuvres qui dissèque les couches d'un racisme spécifiquement urbain, dans lequel le droit fondamental du mouvement est restreint ou pratiqué de façon inégale entre les Noirs et les Blancs, entre la périphérie et le centre. Avec des références autobiographiques fortes et d'explorer différentes langues, exposition personnelle dans les résultats de Martins d'une plongée profonde dans la subjectivité de l'artiste", conservateur définit la.

Exposition: "champ de mines"
Artiste: Martins
Curatelle: Hélio Menezes
Ouverture: 03 Août, Samedi, la 14 às 19h
Période: 06 Août au 14 Septembre 2019
Local: Baró Gallery - www.barogaleria.com
Adresse: consolation rue, 3417 - Cerqueira Cesar – São Paulo/SP
Horaires: Mardi au vendredi, la 10 às 19h | Samedi, la 11 às 19h
Téléphone: +55 11 3661-9770
Nombre d'œuvres: 10
Techniques: peintures, vidéo, installation, objets et 1 la performance à l'ouverture
Dimensões: de 25,5 x 29cm un 120 x 500 cm
Valeurs: de R$ 5.000,00 le R $ 50.000,00

.

Relations avec les médias - Balady Communication
Silvia Balady – silvia@balady.com.br | Zeca Florentino - zeca@balady.com.br
(11) 3814-3382 | (11) 99117-7324

Martins (Sao Paulo, 1987)

Martins a ses premiers contacts avec les arts visuels dans les rues de Sao Paulo, par des graffitis et pixação 2003 à 16 ans. En raison de la curiosité au sujet de nouvelles langues artistiques ont commencé à participer aux ateliers de gravure culturelle Atelier Oswald de Andrade entre 2007 et 2011, où il a étudié des artistes comme Rosana Paulino et Kika Levy, autres. Il a étudié Licence en Histoire et arts visuels.

Parmi les expositions qui ont participé afro-histoires se tient Atlantique à MASP et Institut Tomie Ohtake, élu par le New York Times l'exposition principale 2018.

Sa production artistique se déplace au milieu de peinture, la performance et l'expérimentation avec des objets, dans lequel étudie les relations interpersonnelles au quotidien, vivant principalement dans le noir(et) pas tous les jours en milieu urbain, les questions de questionnement territorialism, accès, racisme, la mortalité et l'incarcération des Noirs.

a eu lieu récemment résidence à Luanda - Angola. Dans son ordre du jour comprend des événements: BIENNALE SESC Videobrasil (Octobre 2019), exposition personnelle au Centro Cultural de São Paulo (CCSP) (Septembre 2019).

Hélio Menezes

Master et doctorat en anthropologie sociale de l'USP, où il travaille en tant que chercheur au Centre d'études sociales les marqueurs Différence (Numas) et Ethnohistoire de base. Actuellement, Il travaille en tant que commissaire d'exposition indépendant et a développé des réflexions sur l'art afro-brésilien, relations inter-raciales, les jeunes noirs, anthropologie image, musées, l'art et la défense. Il est également l'un des conservateurs Histoires afro-atlantiques de l'exposition (MASP et l'Institut Tomie Ohtake, 2018).

Baró Gallery

Il a ouvert ses portes en 2010 et depuis lors, s'est imposé comme une référence internationale dans le circuit de l'art brésilien. Réalisé par expatrié espagnol Maria Baró, la galerie se trouve à São Paulo. Baron Gallery cherche à renforcer le dialogue entre les artistes, Syndics, collectionneurs et institutions culturelles. Baró a donné la priorité aux travaux d'exposition spécifique au site et les projets de conservation, avec beaucoup d'emphase sur les artistes de la 1970 et 1980, comme David ou philippin Medalla, Mexicain Felipe Ehrenberg et l'Argentin Roberto Jacoby, permettant leur coexistence avec une équipe de jeunes talents. Le flux constant d'idées, projets et travaux donne à l'espace une atmosphère unique. La galerie accueille également un programme de résidence pour les jeunes artistes. Histoire de l'exposition de Mondrian Fanclub: Hélio Oiticica, Lygia Clark, Lygia Pape est l'un des nombreux exemples d'excellents spectacles produits par Baró Gallery. Ainsi que d'autres salons importants et sans précédent au Brésil comme Tatiana Trouvé et Roman Signer, Lourival Cuquinha, Pablo Siquier, Daniel Arsham, entre autres,. Extrêmement actif sur le marché international, la galerie participe également à plusieurs salons comme Bâle Miami, Harmon, État de New York, ARTBO, ARTB, SP-Arte, ArtRio, MACO-Mexique, Arco-Madrid, ArtDubai, Pinta Londres et New York, entre autres.

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*