Accueil / Art / Galerie BASE avec oeuvres achromatiques

Galerie BASE avec oeuvres achromatiques

A galerie BASE, se conformer à tous les protocoles déterminés par les autorités, clôture son programme d'exposition pour 2020 avec l'ouverture de l'exposition collective "Qu'est-ce que la racine et non le sommet« avec, environ 40 œuvres, entre peintures et sculptures de Anna Maria Maiolino, Bruno Rios, Frans Krajcberg, José Rufino, Lucas Lander, Luiz Martins, Manoel Veiga, Marco Ribeiro, Mira Schendel et Bro. La curatelle est signée par Paul Azeco et la coordination artistique est en charge de Daniel Maranhão.

Publicité: Bannière Luiz Carlos de Andrade Lima


L'exposition présente une large représentation d'artistes de plusieurs générations et régions du pays avec un point commun, certains représentés par la galerie, collections et autres invités invités à participer à une exposition qui conclut le travail d'une année pleine de défis. «La proposition de la galerie est d'apporter un spectacle où le langage achromatique crée un dialogue entre des artistes d'horizons et d'époques différents», définir Daniel Maranhão.

Choisir l'audace pour briser les paradigmes, et galerie BASE choisit de célébrer sans couleurs et de montrer les possibilités des représentations artistiques en noir et blanc, car il partage le concept évoqué par l'artiste Pierre Soulages que plus les moyens d'expression de l'artiste sont limités, meilleurs sont les résultats qu'il peut obtenir.

Le conservateur Paul Azeco sélectionne des œuvres où leur importance et leur valeur esthétique transcendent l'utilisation de la couleur: «À partir des pages de monotypes acclamés de Mira Schendel, le lyrisme de l'œuvre de Anna Maria Maiolino jusqu'à la puissance expressive des sculptures de Bro, la force est démontrée par d’autres moyens », définir.

Les contrepoints et les compléments racontent des histoires visuelles dans "Qu'est-ce que la racine et non le sommet". Frans Krajcberg, fait sa capacité créative et son souci de la durabilité de la planète, à un moment où le sujet n'était pas mis en évidence, générer des œuvres sous des formes robustes et sophistiquées, indépendantes de l'abonnement. Ils sont un manifeste pour vous. Les travaux de José Rufino utilise des éléments chargés depuis la mémoire, principalement de son héritage familial, comme documents, lettres parmi d'autres articles de souvenirs.

Lucas Lander étudie l'utilisation du charbon dans des constructions désormais figuratives, maintenant abstraite cette vigueur extrapolée; Marco Ribeiro présente des œuvres inspirées de l'architecture brutaliste en Inde tout en Bruno Rios a dans ses recherches l'utilisation constante du noir et ne le considère pas comme une couleur qui renvoie à la tristesse, combien. Votre choix est pour la sophistication du monochromaticisme. Luiz Martins expose des œuvres dont les formes font référence à leurs ancêtres indigènes, basé sur des représentations rocheuses pleines de pigments noirs, avec une profondeur qui fait référence aux cicatrices ancestrales. Les oeuvres de Manoel Veiga exposer les résultats des résumés, d'où vient la manipulation d'image, met l'accent sur la confrontation entre la lumière et l'obscurité.

"’Qu'est-ce que la racine et non le sommet » traite de la manière dont les Brésiliens contemporains échappent à deux caractéristiques exceptionnelles de l'art brésilien: l'utilisation de la couleur et de la géométrie. Ceci est une enquête auprès de ceux qui vont à contre-courant, enquêter sur l'envers, être brésilien sans tomber dans l'évidence de l'imaginaire national.

Dans la trajectoire de la galerie, le monochrome a toujours été un point fort de ses expositions. C'est l'une de ses caractéristiques que nous développons et expliquons maintenant. La devise principale de la curatelle est le reflet des temps sombres dans lesquels nous vivons; le pays a été attristé et ce fait justifie de parler de cet art qui n'est pas seulement une question de fête et plus de réflexion ».

Paul Azeco

Exposition: “Qu'est-ce que la racine et non le sommet
Artistes: Anna Maria Maiolino, Bruno Rios, Frans Krajcberg, José Rufino, Lucas Lander, Luiz Martins, Manoel Veiga, Marco Ribeiro, Mira Schendel, Bro.
Curatelle: Paul Azeco
Coordination: Daniel Maranhão, Leonardo Servolo, Cassia Malusardi
Ouverture: 28 Novembre - samedi – la 12:00 à 18:00
Période: de 30 Novembre 2020 à 23 Janvier 2021
Temps: du mardi au vendredi, de 11h à 19h; Samedi, de 11h à 15h.
Local: galerie de base
Adresse: Al Franca 1030, Jardim Paulista || 01422-002 | Sao Paulo, SP
Téléphone: (11) 3062 6230 || WhatsApp (11) 98327 9775 / (11) 98116 6261
E-mail: contato@galeriabase.com.br
Site: www.galeriabase.com
Facebook: www.facebook.com/galeriabase
Instagram: www.instagram.com/galeriabase
Nombre d'œuvres: environ 40
Techniques: peintures et sculptures
Dimensões: varié
Prix: R $ 1.500,00 le R $ 300.000,00

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*