Accueil / Art / Les galeries São Rafael inaugurent les expositions immersives d'automne

Les galeries São Rafael inaugurent les expositions immersives d'automne

AGaleries São Rafael, première galerie de luxe portugaise au concept immersif et multisensoriel, ont le plaisir d'annoncer la cycle Expositions immersives d'automne, cycle d'exposition d'automne, utiliser la réalité augmentée et la réalité virtuelle, dans lequel le visiteur, à travers des halls d'exposition panoramiques à 360º, peut se déplacer librement exposition, regarder des vidéos d'artistes interactives, visualiser des photographies ou des œuvres en trois dimensions ou acheter directement les œuvres exposées en un seul clic. Dans ce nouveau concept immersif, le showroom devient un véritable multi-plateforme.





Ouverture de ce cycle est l'exposition “Les bêtes de beauté” le lendemain 19 novembre qui réunit dans un cadre engageant et interactif trois artistes contemporains de premier plan: Catarina Diaz, José A. Faraco et Hossam Dirar. Une exposition qui se veut un hymne à la contemporanéité et qui unit le design sensoriel et expérientiel aux images des « mondes oniriques » de la mode et de la vie quotidienne, entre le réel et l'imaginaire, dialoguer avec la naturalisation et l'exaltation de la beauté féminine. Les bêtes de beauté c'est une célébration de la figure féminine, de sa puissance créatrice et autonome, se concentrer sur sa force et sa dimension spirituelle.

Parmi les faits saillants, citons l'artiste londonienne Catarina Diaz qui, à travers des collages analogiques et des bâtons d'huile, rend visible la figure féminine inspirée de la vie cosmopolite de Londres, à la mode, ainsi que dans les souvenirs d'une enfance habitée par le chromatisme vibrant et exotique de l'Afrique de l'Ouest. Les œuvres exposées reposent sur une esthétique du sensible, dont les déplacements oscillent entre spiritualité, pop art et surréalisme; À tes côtés, L'artiste égyptien Hossam Dirar nous apporte une série de peintures sur la figure de Néfertiti, ici réinventé à la lumière de la contemporanéité et de la mode, joindre les références de la culture pop à l'élégance de l'art égyptien antique. Votre travail reflète l'importance des symboles, histoires et mythes autour de cette figure féminine importante dans sa confrontation avec le monde moderne. ressortir, Enfin, les sculptures et peintures de l'artiste espagnol José A. Faraco qui nous présente une vision autour de la désexualisation et de la naturalisation du nu féminin.

Aussi, sur 3 Décembre, les expositions ouvertes “Les Casse-Noisette” et “Les BeansTalkers”. “Les Casse-Noisette” rassemble les artistes Gulnar Sacoor, Tebo, Fabián Caro Román et Jaime R Ferreira sous le thème du rêve et de la spiritualité. En évidence, la collection Dialogues, de Gulnar Sacoor, dans lequel l'artiste mozambicain traverse, dans un dialogue émotionnel, la vision abstraite et unique de Piet Modrian avec ses lignes horizontales et verticales et sa palette de couleurs primaires, avec l'art méditatif de Mark Rothko et sa relation mature avec la couleur, contrastes alternés et variations chromatiques subtiles, dans une exigence de silence dans la contemplation de l'art. Pourtant,, dans ce dialogue autour de l'esthétique minimaliste, les séries sont présentées Cartes urgentes et Indication post-vacances par l'artiste barcelonais Diego Estebo Ortiz. Diego, artistiquement connu sous le nom de Tebo, apportez-nous ici des compositions minimalistes, avec un goût pour l'immédiat et le primitif, où vos deux thèmes préférés fusionnent: signes et paysages. La chambre dispose également d'un espace dédié au thème des rêves, mettant en valeur les environnements théâtraux et magiques de Jaime R Ferreira qui, à travers la peinture, vise à raconter des histoires avec des émotions; et les êtres fantastiques et magiques qui habitent les sculptures de l'artiste chilien Fabián Caro Román, un appel au métaphysique et au prophétique dans lequel la fertilité, l'érotisme et la magie des figures guerrières prennent des formes originales dans un modelage surréaliste.

Le cycle d'exposition d'automne se termine par l'exposition “Les BeansTalkers”, une exposition dédiée à la tradition qui rassemble des œuvres d'artistes Vimoc, Cecilia Acevedo et Carlos Teixeira. L'exposition met l'accent Édition d'or, du duo Vimoc de la ville de Porto, une série d'ouvrages sur la beauté de la nature et l'architecture urbaine. Dans cette série, les artistes cherchent à récupérer la tradition portugaise d'appliquer la sculpture sur bois dorée, joindre la morphologie dynamique de la feuille d'or au dessin de la main levée. Dans cette exposition, l'artiste chilien de crochetpainting Cécilia Acevedo, qui à travers les fibres textiles cherche à renforcer l'expérience sensorielle, agréger le système tactile. À noter les travaux “Trésor de la rue” et “Moaïs” qui cherchent à évoquer un nouveau concept d'art émotionnel à travers la technique du crochet, créé à partir de fils botaniques, teint à la main par l'artiste avec des pigments naturels. L'artiste peintre et photographe Carlos Teixeira ferme cette salle, avec la série “Ruralidades” et “L'essence du commerce”. Ruralidades nous apporte une série de peintures mettant l'accent sur la ruralité et la simplicité de ses habitants, dans la relation fraternelle avec la terre, avec les animaux, avec du noir en arrière-plan et des blocs de couleur pure sur les protagonistes. Est sur L'essence du commerce l'artiste de Braga nous transporte dans un regard brut sur le commerce traditionnel en mettant l'accent sur les traits caractéristiques et identitaires de la matrice culturelle et de l'imaginaire des marchands.

Les expositions peuvent être visitées sur le site des Galerias São Rafael www.galeriassaorafael.com à partir des jours mentionnés ci-dessus et sera en exposition permanente. Les Galeries São Rafael destinent aussi 10% des bénéfices aux projets philanthropiques, renforcer l'importance du mécénat et de la culture pour construire l'avenir.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*