Accueil / Art / Théâtre | L'histoire de Baker s'ouvre dans le débat sur l'environnement numérique et le colonialisme
L'histoire de Baker. Photos: Beto Matos.
L'histoire de Baker. Photos: Beto Matos.

Théâtre | L'histoire de Baker s'ouvre dans le débat sur l'environnement numérique et le colonialisme

Créé à l'origine par les réalisateurs, dramaturges et acteurs Cristiane Zuan Esteves et Beto Matos, le montage entremêle des temps et des espaces variés et mêle fiction et documentaire. Avec des spectacles vivants, le spectacle hybride utilise différentes ressources, comme témoignage personnel, pièce de conférence, clips vidéo et audio préenregistrés

Récompensé par le prix du théâtre Zé Renato dans la ville de São Paulo en 2019, le spectacle HISTOIRE DE BOULANGER arriverait sur scène en mai 2020, mais en raison de la pandémie et de la fermeture des cinémas, sa première a été reportée. Du nom Baker, montage, considéré comme un appel sensible-poétique à réévaluer, revolver, redécouvrir le fonctionnement du dispositif colonial, gagner présentations virtuelles gratuites sur les plateformes numériques de divers équipements culturels de la ville de São Paulo.

Publicité: Bannière Luiz Carlos de Andrade Lima

Conçu par Cristiane Zuan Esteves, que assina a direção e dramaturgia com Beto Matos, HISTOIRE DE BOULANGER gagne l'univers en ligne avec des journées de sessions 9, 10 et 11 Juillet, Vendredi et samedi, à 21 e domingo, às 19h, sur Facebook au Teatro Paulo Eiró [facebook.com/teatropauloeiro]; 16, 17 et 18 Juillet, Vendredi et samedi, à 21 e domingo, às 19h, sur le Facebook du Théâtre João Caetano [facebook.com/teatropopularjoaocaetano] et 23, 24 et 25 Juillet, Vendredi et samedi, à 21 e domingo, às 19h, sur Facebook au Teatro Cacilda Becker [facebook.com/TeatroCacildaBeckerSP]. Le spectacle accueille également deux représentations supplémentaires les jours 12 et 19 Juillet, Lundis, à 16:00, par la chaîne YouTube Baker's Story [youtube.com/AHistóriadeBaker].

Le montage parcourt l'histoire du colonialisme, du capitalisme et de l'exploitation, além das várias formas da necropolítica e por elementos autobiográficos trazidos por Cristiane Zuan Esteves. Devant plusieurs directions, principalement avec le Groupe OPOVOEMPÉ, l'actrice revient au théâtre, après presque vingt ans, sur un projet personnel.

colonisateur ou colonisé

HISTOIRE DE BOULANGER croise beaucoup d'autres Boulangers – Joséphine Baker, la bombe Baker sur l'atoll de Bikini et l'île Baker, entre autres – réfléchir avec humour sur notre position de dévoreur ou de dévoré, colonisateur ou colonisé. De cette, demande Cristiane Zuan Esteves: nous sommes tous cannibales?, puisque dans la pièce l'artiste cherche à réfléchir sur les faits qui affligent les victimes de la colonisation à ce jour.

"C'est fondamental en ce moment, connaître ces faits effacés de l'histoire pour réfléchir à ce que nous vivons", elle dit. dans l'ensemble, les deux artistes étudient le cannibalisme pas tout à fait comme une pratique, mais en tant qu'invention européenne, un dispositif discursif du pouvoir colonial qui entend justement priver d'humanité ceux qu'il veut opprimer, asservir ou simplement éliminer. "Dans la recherche, nous trouvons dans d'innombrables exemples le cannibalisme comme excuse pour la domination et l'asservissement des peuples », avance Beto Matos.

Matériel documentaire

Travailler avec la participation des téléspectateurs, aos quais os atores se endereçam diretamente, HISTOIRE DE BOULANGER transits entre le tragique et l'ironique. dans l'ensemble, dispositifs scéniques - caméras, ordinateurs, téléphones portables et lumières – sont révélés et les documents documentaires sont traités de manière elliptique, où tous les éléments sont absents ou à révéler: photographies partiellement vues, audio interrompu, vidéos sans bande son. Si, les matériaux révèlent ou cachent, amplifier ou omettre une partie des informations qu'ils véhiculent, révélant plusieurs récits possibles du même fait. Les plans narratifs sont directement ou indirectement liés au nom Baker.

Compte tenu des conditions actuelles de la pandémie, le spectacle initialement prévu pour avoir lieu dans un théâtre, a été transféré à la maison des réalisateurs/acteurs, puisqu'ils sont en couple dans la vraie vie. En raison de l'isolement social, la création du spectacle s'est mêlée à leur quotidien.. Avec logement temporaire dans une maison avec bois et cour, le couple a vécu les restrictions d'élevage aux côtés de leur fille de six ans et de leur chien Zé, qui ont été incorporés dans des extraits de l'ouvrage.

Au milieu des environnements de la maison, divers temps et espaces s'entremêlent et le matériel fictionnel et documentaire se mêle. Un spectacle hybride, qui utilise des ressources différentes: témoignage personnel, pièce de conférence, clips vidéo et audio préenregistrés. HISTOIRE DE BOULANGER a une bande son, scénarios, matériel lumière et vidéo spécialement conçu à distance par l'équipe d'artistes invités. La manipulation de la caméra se fait en direct par les comédiens.

Le nom Baker

Le projet initial est né lorsque Cristiane Zuan Esteves a découvert l'histoire de Thomas Baker, Missionnaire anglais tué et dévoré par les Kai Colo pendant le processus de colonisation des Fidji, fait par lequel les descendants des supposés «cannibales», aujourd'hui converti au christianisme, a organisé une cérémonie d'excuses en 2003. «Le fait que les victimes de la colonisation se soient excusées auprès de leurs envahisseurs m'a impressionné et a été très indigné. J'ai décidé qu'un jour je ferais un travail à ce sujet", dit-elle.

Compte tenu de ce, a artista pesquisou o nome Baker e tudo que recolheu foi colocado em uma pasta chamada Os Canibais, oublié dans vos fichiers. Dix ans après, à 2013, Cristiane Zuan Esteves découvre des calcifications semblables à de petites dents dans ses genoux, dans le soi-disant kyste de Baker. "Je me sentais comme un appel pour faire le travail. Baker dévoré refait surface".

Développements pendant la pandémie

Au début de la pandémie, Cristiane Zuan Esteves a été sélectionnée pour présenter une partie du montage dans la version en ligne de Mes documents, Projet Lola Arias, interprété par le Mousonturm Francfort, Allemagne.

Pour maintenir le projet en vie dans un long isolement, l'équipe artistique de la pièce a décidé de dérouler les thèmes de l'œuvre dans un websérie intitulée Les chapitres Baker, qui totalisait 10 épisodes, présenté entre septembre et novembre 2020. dans chaque chapitre, Cristiane Zuan Esteves et Beto Matos ont présenté un reportage artistique-documentaire sur l'un des thèmes de recherche pour HISTOIRE DE BOULANGER. Après la présentation virtuelle de chaque chapitre, il y a eu une conversation avec un invité.

Parmi les invités mis en évidence par Denilson Baniwa, l'un des artistes contemporains les plus importants d'aujourd'hui pour briser les paradigmes et ouvrir la voie au rôle des peuples autochtones sur le territoire national; Jaider Esbell, fondateur de Galeria Jaider Esbell de Arte Indígena Contemporânea, situé à Boa Vista, capitale de Roraima, le premier au Brésil était axé sur la production des peuples autochtones; Angelica Ferrarez, historien, enseignant, féministe noire et chercheuse sur l'histoire et la mémoire des femmes noires et de la samba; Marcia Mura, du peuple autochtone Mura, docteur en histoire sociale de l'Université de São Paulo et master en société et culture en Amazonie, par l'Université fédérale d'Amazonas et David Popygua, chef du peuple guarani de la terre indigène Jaraguá.

Pour Beto Matos, Les chapitres Baker servi d'immersion dans la recherche pour l'assemblage de la pièce et aussi d'introduction à HISTOIRE DE BOULANGER. "Cela prendra tout son sens si le public qui pourrait suivre les épisodes, voir cette version en ligne de l'assemblée", dit-il. La 10 les épisodes de la websérie continuent en ligne sur la chaîne YouTube de Baker's Story [youtube.com/AHistóriadeBaker].

Pour le script:

HISTOIRE DE BOULANGER

Jours 9, 10 et 11 Juillet, Vendredi et samedi, à 21 e domingo, às 19h, sur Facebook au Teatro Paulo Eiró [facebook.com/teatropauloeiro].

Jours 16, 17 et 18 Juillet, Vendredi et samedi, à 21 e domingo, às 19h, sur le Facebook du Théâtre João Caetano [facebook.com/teatropopularjoaocaetano].

jours et 23, 24 et 25 Juillet, Vendredi et samedi, à 21 e domingo, às 19h, sur Facebook au Teatro Cacilda Becker [facebook.com/TeatroCacildaBeckerSP].

Jours 12 et 19 Juillet, Lundis, à 16:00, par la chaîne YouTube Baker's Story [youtube.com/AHistóriadeBaker].

Durée - 60 minutes. Recommandée pour les personnes sur 10 ans. GRATUIT.

Conception – Cristiane Zuan Esteves. Mise en scène et dramaturgie - Cristiane Zuan Esteves et Beto Matos. Performance – Cristiane Zuan Esteves et Beto Matos*. Aide à la réalisation et collaboration artistique -Andrea Tedesco. Création vidéo – Edu Zal. Création lumière – Grissel Piguellim. original Soundtrack – Pedro Semeghini. Paysages et Costumes – Julius Dojcsar. préparation du corps – Clé Sawo. Provocation esthétique, Théorique et Réfléchissant – Joana Levi et Júlia Guimarães. Conception graphique -Artefacts Basque. Opération lumière et multimédia – Michelle Bezerra. Fonctionnement audio - Rodrigo Florentino. Gestion des médias - Kiron. Bureau de presse - Notre Dame de l'Agenda. Production exécutive – Paula Malfatti. Aide à la production et assistante administrative - Daniela Flor. Réalisation – Productions Basiliques. *Invité spécial – Catarina Esteves de Matos et chien Zé.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*