Accueil / Art / Les premières traces de l'art moderne - impressionnisme au Brésil Rosangela Vig

Les premières traces de l'art moderne - impressionnisme au Brésil Rosangela Vig

Vous pouvez également entendre cet article dans sa propre voix artiste Rosangela Vig:

Rosângela Vig é Artista Plástica e Professora de História da Arte.

Vig est Rosângela plasticienne et enseignante Histoire de l'art.

pays, palpiter en vous, dans votre bois, où le cercle!
Et son parfum et de l'ombre et le soleil et la rosée!
Il, dans la sève, à leur cri mes réponses vocales,
Et aller à partir de votre coeur au ciel, de branche en branche!

De vos lichens, de vos vignes, de vos branches,
Nest qui gazouille dans votre pull doux,
Le fruit de mûrir dans ses peaux de Bosom,
de ti, – gaules à la lumière et des chansons me répandre!
(BILAC, 2007, p.62)

scènes naturelles brésiliennes sont des écrans comme qu'un grand artiste se, parsemée de couleurs indicibles, par des nuances sans fin, ne se lasse pas de mélange, dissipant, multiplier, en taches lumineuses, plein d'entrain, chacun avec sa propre vie. Et la lumière du soleil ne se termine jamais sa tâche incessante de rendre cet écran encore plus luxuriante. La vaste palette de couleurs se déroule avec la pause de la journée baignée par la chaleur de l'été, par les brises automnes, les nuits d'hiver et les fleurs du printemps. Toutes les couleurs se endorment et se réveillent tous les jours au Brésil beaucoup de nuances. Et la vie continue éclairée, couleur, souvent fragile, parfois corpulent, sous la forme d'arbre, sous forme de plante, sous la forme de vie qui pulse dans les forêts de ce vaste pays; dans les rues étroites de nos villes colorées; les peaux que ces personnes un divers, servant de source d'inspiration pour tout esprit créatif. Vous pouvez imaginer le terrain fertile que les Impressionnistes ont constaté que le pays.

Le impressionnistes Il a commencé en France et est arrivé au Brésil à la fin du XIXe siècle, avec la proposition de surmonter l'académisme. L'idée était d'amener les artistes à l'extérieur, à peindre des scènes sous l'influence de la lumière du soleil, à différents moments de la journée, par de larges coups et sans mélange des couleurs. Observer les scènes urbaines ou du pays sous l'effet de lumière fasciné les artistes. Sans mélange des couleurs, la scène doit être capturée à un moment donné de la journée, la valorisation de la lumière du soleil donnant l'impression de lumière look.

La pensée esthétique était accompagné d'innovations technologiques qui sont arrivés au Brésil au XIXe siècle, y compris l'émergence de machines; le cinéma; photographie; et la production à grande échelle. Autour d’ici, Il a renoncé à la fin de la monarchie en 15 Novembre 1889; Il a été créé la Constitution; la main-d'œuvre esclave a été remplacé par salarié; il y avait la modernisation dans les champs et les fermes de café; industries ont été installées; les banques ont été fondées; Les chemins de fer ont été construits; et il y avait une croissance des villes. Ce fut aussi une période où il y avait les premières grèves, en raison des heures de travail difficiles et le manque de réglementation des salaires.

Sur la question de la littérature, l'un des plus célèbres écrivains brésiliens, Machado de Assis (1839-1908) publié, à 1881, Les Mémoires posthumes de Bras Cubas, initier le réalisme. L'école littéraire a également révélé d'autres grands noms tels que Visconde de Taunay (1843-1899) et Raul Pompéi (1863-1895). Mélange de diverses tendances esthétiques, le travail de Raul Pompéi Athenaeum, publié en 1888 Réalisme passé, par Naturalisme et est devenu classé par la critique comme impressionniste et expressionniste. Le sol fertile culturel aussi passé et poésie, par volta de 1890, les principes de Parnasse ont pris la place de Romantisme.

Et on peut dire que les plus belles scènes du Brésil de la fin du XIXe siècle ont été enregistrées par les mains de nos grands peintres impressionnistes, laissant le style clair dans le domaine de la peinture. Baigné à la lumière du soleil intense, pour une grande partie de l'année, les milieux urbains ou naturels qui ont été présentés au regard de l'artiste du temps deviendraient séduisante sources de plaisir et d'inspiration pour leurs œuvres.

Peinture

L'art est d'abord spontanée, après intentionnel. Premier grossièrement Manifesté, par des éruptions sentiment, et fait l'amour concret, le interjeição, éloquence rudimentaire; le début de la poésie, angle primitif. Elle se manifeste plus tard, progressivement, à des fins de calcul et la méditation et donne les EPOS 1, éloquence culture, la musique développée, le dessin, une sculpture, l'architecture, un pintura, systèmes religieux, systèmes moraux, synthèse des ambitions, métaphysique, aux formes littéraires modernes, romance, fonction actuelle du poème dans le monde. (POMPEI, 1983, p. 119)

A Art Il est fait une passion soudaine, Il se présente sous la forme d'un tourbillon de sensations; ne se dissipe pas facilement des troubles mentaux dans lequel il a été généré; Il offre en forte progression sur l'écran alb; car elle parle, montre et se fane. perspicace, la main de l'artiste saisit le moment précis où le cœur succombe à cet état émotionnel et permet que le flash vous chuchoter dans l'oreille. La surface qui était son intention redditions à ses caprices et le travail se pose, luxuriant, irrévérencieux, audacieux et audacieux. L'œil du spectateur, toujours belle, toujours fascinant, toujours belle. Et il peut être qu'aucun artiste n'a été aussi désireux de saisir ce moment de la production d'une œuvre, comme celui qui a servi dans l'impressionnisme.

En France, le mouvement a gagné la force au commerce de grandes quantités de couleurs industrielles et avec l'idée de la peinture en plein air. Brésil dans la décennie 1880, Ils sont venus innovations dans les matériaux pour les artistes, de nouveaux modèles de nouveaux pinceaux et couleurs de peinture, fait que l'augmentation des possibilités de ceux qui ont travaillé avec la peinture. Parmi les nouveaux matériaux ont été numérotés sièges, porte-documents et parapluies, spécifiques à ceux qui travaillent au soleil pour les moules de l'impressionnisme.

L'idée est arrivé un peu à l'extérieur de la peinture avant, à 1878, les mains du peintre allemand Georg Grimm (1846-1887). L'Artiste, Il fut également concepteur, décorateur et professeur, après avoir traversé plusieurs pays, Il a vécu quelques années au Brésil et est venu enseigner à l'Académie impériale des Beaux-Arts, à Rio de Janeiro, entre 1882 et 1884. et enseigné, contre les souhaits des étudiants, peinture de paysage, dans la nature. En raison des différences dans l'institution, son contrat n'a pas été renouvelé. Grimm, cependant, Il a poursuivi son idée de peindre en plein air et formé un groupe, plus tard connu sous le nom du groupe Grimm, dans lequel il a rejoint d'abord l'artiste Giovanni Castagneto (1851-1900) puis Garcia y Vasquez (1859-1912), Francisco Ribeiro (1855-1900), Antônio Parreiras 2 (1860-1937), France junior (1838-1890) e Thomas Georg Driendl (1849-1916). Avant de revenir en Europe, à 1887, Grimm a traversé plusieurs villes de Rio de Janeiro et Minas Gerais, peindre les belles images de notre temps à l'intérieur.

Certains artistes brésiliens étaient en contact avec la peinture impressionniste, France et a adopté cette pratique ici, comme Eliseu Visconti 3 (1866-1944); frères Timothy Arthur da Costa (1882-1922) John et Timothy Costa (1878-1932); Lucílio Albuquerque (1887-1939) et sa femme Georgina de Albuquerque (1885-1962), la première femme à émerger dans les arts, no Brasil. D'autres noms méritent également une mention sont les artistes Antonio Garcia Bento (1897-1929), Mario Navarro da Costa (1883-1931) et Henry Chevalier (1892-1975).

Né en Italie, Eliseu Visconti est venu au Brésil encore sept ans; d'abord vécu avec ses frères dans la ferme São Luiz, propriété du Baron Guararema, à Saint-Joseph dans Bridge, Minas Gerais; et plus tard à Rio de Janeiro. Élève de Victor Meirelles, La baronne Guararema était promoteur de protection et de grande Eliseu Visconti, la réalisation de son talent pour voir la conception d'un paysan romain, fait par l'artiste. Elisha a été inscrit à l'École des Arts et Métiers de Rio de Janeiro, qu'il a récolté des médailles et a attiré l'attention de ses professeurs. D. Pedro II est venu pour conseiller le garçon pour étudier à l'Académie des Beaux-Arts, il était impressionné par sa peinture. Même au Lyceum, l'artiste a également rejoint l'Académie impériale des Beaux-Arts de Rio de Janeiro, où il a suivi des cours avec Victor Meirelles. En 1888 Il a rejoint l'atelier libre et, à 1892, Il a reçu comme prix un voyage à l'étranger qui a permis à l'artiste de suivre des cours en France, Espagne et Italie, où il a eu l'occasion de rencontrer les innovations artistiques. Retour au Brésil, l'artiste a même fait la décoration du Théâtre Municipal de Rio de Janeiro et a participé à plusieurs expositions. Selon des critiques, le travail de Visconti Eliseu passé l'Art Nouveau. Et sa créativité arpentait aussi le domaine du design graphique et design industriel et le terrain.

images faites d'un Brésil qui n'existe plus, le travail de Eliseu Visconti quitte les scènes de spectacle d'un intérieur ancien, comme le Morro de São Bento (Figue. 1), possible de connaître les mains de l'artiste. Peindre, la simple cabane a mur pelé, Vieux et sale terre. il y a, se lever et la pointe de la chapelle simple dôme. Certaines personnes se déplacent par les autorités locales, comme si l'image avait arrêté dans le temps, afin que nous puissions regarder. Le ciel un peu couvert pas laisser la lumière du soleil est très forte sur les éléments de la scène, qui est à l'extérieur, Impressionnisme aux moules. Il suit également le style que l'artiste a fait usage de la couleur, buvardages, sans mélange.

Et l'utilisation de couleurs pures est vif dans le travail de papaye (Figue. 2). Il est possible de voir différentes nuances de vert et de brun, sur des traits irréguliers, incertain, laissant les zones d'incidence du spectacle de lumière et d'ombre. Les étoiles d'arbres dans l'image a plus de nouvelles feuilles et plus de feuilles âgées, possible de réaliser les tons plus clairs ou encre vert foncé. De même pour le feuillage en bas à droite de la scène. Il y a encore peu de taches d'encre aux minuscules fleurs sauvages qui semblent compléter le tableau. Éclairé par la lumière du jour, le site a quelques taches sombres.

Le garçon au Visconti de Ladeira (Figue. 3) Il est le centre, au fond de la scène. Sa chemise très blanche contraste avec l'environnement naturel autour. La scène a de nombreux points d'incidence de la lumière, indiqué par les taches blanches, comme des murs autour du jardin, les murs de la maison et le feuillage. Les taches d'encre sont présentes dans tout le travail, fournir l'apparence du sentiment de mélange final, Ombre et lumière.

Né à Rio de Janeiro, Antônio Parreiras, Il a passé par l'Académie impériale des Beaux-Arts; paysage avait cours avec Georg Grimm et a démissionné de l'académie à se joindre au groupe Grimm, pour se consacrer à la peinture en plein air. Il a voyagé en Italie, Il est retourné au Brésil et a donné la classe de paysage à l'Académie impériale des Beaux-Arts. Il a voyagé fréquemment à Paris, où il a gardé son propre studio. lancé en 1926 son autobiographie et fonde Fluminense Hall of Fine Arts. La maison où il a gardé son atelier, à Rio de Janeiro a été transformé en 1941, le Musée Antonio Parreiras. Le travail varié d'Antonio Parreiras traversé la peinture de paysage, la peinture historique, pour les portraits et même le nu féminin.

Après l'impressionnisme de moule, Votre plage Abandonnée (Figue. 10) Il est configuré sous la forme de taches d'encre avec des couleurs pures et met en évidence le passage de la lumière sur les rochers. Sur le terrain, il est possible de reconnaître la mer blanche de l'eau qui semble venir sous la forme d'écume des vagues. Il est vert notable, doucement dosées dans l'image, indiquant une faible végétation au milieu des pierres. Quelques espaces sombres, et les ombres dans le travail, sont représentés que par quelques nuances de gris et lilas. Il est comme si le ciel un peu nuageux, de ne pas permettre à la lumière de pénétrer les éléments de la scène.

Et l'utilisation de couleurs pures est devenu très clair dans les travaux Damnée (Figue. 11) et Zombie (Figue. 12) de Parreiras. Le premier est un nu, à l'intérieur, probablement dans une pièce, où une femme semble défaillir, peut-être rapt sur le lit. La lumière qui couvre le site est intense, comme une fenêtre pour permettre incidence de la lumière. Sont visibles différentes nuances de lilas, pourpre, rose, bleu, jaune, et même de minuscules taches vertes qui parsèment l'image, permettant à la regarder le détail des scènes démarquer, en tant que couverture, almofadas, détails muraux, la jeune fille et ses cheveux. en plein air, le second travail montre un homme noir à côté d'un arbre, où il y a des pierres, au milieu des sous-bois. Ce travail est également possible de reconnaître clairement distinctes de coups de pinceau différentes couleurs, qui mélange le look, comme si elles ne se séparent jamais.

Il est nécessaire d'être en état d'observation constante pour les nuances que la lumière du jour fournit des choses et les gens sont reconnus. Peut-être plus que d'explorer la scène est nécessaire que l'esprit est engourdi par elle et que la jouissance, afin que le travail puisse émerger. Et ce fut peut-être le plus grand principe des artistes de l'impressionnisme.

Se déroule à l'ombre sur le tour
L'après-midi chaud, en esmaiado anil;
il dort, gasp dans la chaleur fébrile,
La nature souple de fatigue.

Étoiles lentes, étape par étape,
La défection de la bergerie, les mille et mille,
Vindes l'inconnu dans le pli
Un troupeau compact, et rempli l'espace…

Il, bien que lente paix sur la terre,
Tremalhais tremuladamente le flux,
– Une musique sereine divine

Vers le bas faire défiler votre lumière;
Prenez soin de vous entendre, moutons d'or! Avena
Le berger invisible qui vous conduit…
(BILAC, 2007, p.65)

Final Thoughts

Rêve, sentiment artistique ou la contemplation, Il est le plaisir vigilant, harmonie, la symétrie, le rythme, l'accord des impressions, la sensibilité aux vibrations du nerf. Il est le sens transformé. (…) L'œuvre d'art est la manifestation de sentiment. (POMPEI, 1983, p.117)

D'ailleurs poète et romancier, Raul Pompéi a également été concepteur, Le critique d'art et est venu enseigner la mythologie à l'Académie des Beaux-Arts, Après la proclamation de la République. Enchanté par les innovations apportées de l'Europe, l'écrivain perçu l'art dans un plan social, relié à une formation de nationalité. Alors que les critiques de son temps, le travail doit être réaliste, et représentent la vie sociale; Raul Pompéi le travail devrait être examiné avant tout, esthétique, dans sa capacité à transmettre des émotions, son expression. Votre texte fait le montrent leur façon de penser à l'art. Et il est difficile de ne pas penser à l'esthétique impressionniste à cet égard.

Le détachement de la réalité, exploré par les artistes de l'impressionnisme, par tache d'encre, Il a été l'un des aspects que la modernité esthétique alors imprimé sur. Synesthésie et champ sensoriel ont été largement exploitées par les artistes quand ils ont commencé à utiliser des couleurs pures et quand on les laisse la lumière naturelle protagonizasse ses scènes. Le mélange de couleurs faites par l'esprit et les effets et les nuances de la lumière du soleil à différentes périodes de la journée ont été les éléments perçus par les artistes et estampes sont liés aux sens et à la façon dont l'art atteint nos yeux, causant des sensations. Le plaisir est le résultat de cette interprétation sensuelle et voluptueuse, comprazimento et est relié à chacun d'eux est donnée particulièrement.

Baigné par le soleil la majeure partie de l'année et plein de la nature luxuriante et colorée, Le Brésil avait les ingrédients clés nécessaires pour l'art impressionniste. Les artistes ont pu sonder ces champs. Et peut-être la plus grande aventure de l'être humain est tout simplement profiter de la Belo qui présente le look, à travers la nature dans sa forme la plus pure, rayonnante de la vie et la couleur? Qui sait l'extase de ce moment est le plus grand plaisir d'impression peut l'expérience humaine?

Oh l'après-midi, oh fin, oh mes amours,
Mère de méditation, mon doux charme!
Les supplications de mon âme enfin entendu,
Et rafraîchissement reconnaissants venir vous apporter
Dans votre remansear enceinte de ravissements!
Alors que de te voir comme mes yeux,
Alors que je sens que ma voix sur les lèvres,
Alors que la mort ne vole pas à la vie,
Un hymne à ta louange mon âme exhale,
ou tard, O belle après-midi, O mes amours!
(JOURS, 1980, p.13)

1 Epos - pour le genre épique ou épique.

2 Musée Site Antônio Parreiras:
www.museuantonioparreiras.rj.gov.br/apresentacao

3 Projet du site Eliseu Visconti, avec une histoire de la vie et l'œuvre de l'artiste:
eliseuvisconti.com.br/primeiros-tempos-1866-1892

.

.

A aimé? Ajouter un commentaire!

.

Références:

  1. BAUDELAIRE, Charles. Sur la modernité. Sao Paulo: Editeur paix et de la Terre, 2007.
  2. BAYER, Raymond. Histoire de l'esthétique. Lisbonne: Stamp éditoriale, 1993. Traduction de José Saramago.
  3. BILAC, Olavo. Anthologie poétique. Porto Alegre: Et. L & PM Pocket, 2007.
  4. CHILVERS, Ian; ZACZEK, Iain; WELTON, Jude; CLAIRON, Caroline; MACK, Lorrie. Ilustrada de História da Arte. Sao Paulo: Publifolha, 2014.
  5. JOURS, Gerard. Dias Gonçalves, Poésie. Sao Paulo: Loi sur l’éditeur, 1980.
  6. FARTHING, Stephen. All About Art. Rio de Janeiro: Sextant, 2011.
  7. Gombrich, E.H. Histoire de l'art. Rio de Janeiro: Editora Guanabara, 1988.
  8. HAUSER, Arnold. Histoire sociale de l'art et de la littérature. Sao Paulo: Martins Fontes, 2003.
  9. HOLMES, Caroline. Claude Monet à la Giverny. UnitedKingdom: Weidenfeld& Nicolson, 2001.
  10. POMPEI, Raul. ou Athenaeum. Sao Paulo: Moderne Editeur, 1983.
  11. PROENÇA, Gratuit. Découvrir l'histoire de l'art. Sao Paulo: Routledge, 2005.

.

Comme figuras:

Figue. 1 - Morro de São Bento, Eliseu Visconti, huile sur toile, 37,4 x 54 cm, 1887. Collection privée.

Figue. 2 - Papaye, Eliseu Visconti, huile sur toile, 92 x 73 cm, 1889. Museu Nacional de Bellas Artes – MNBA / RJ.

Figue. 3 - Garçon dans Ladeira, Eliseu Visconti, huile sur toile, 51 x 73 cm, 1889. Collection privée.

Figue. 4 - Vue de Gamboa, Eliseu Visconti, huile sur toile, 24,5 x 41 cm, 1889. Collection privée.

Figue. 5 - A Rua da Favela, Eliseu Visconti, huile sur toile, 72 x 41 cm, 1890. Collection privée.

Figue. 6 - Le Lavadeiras, Eliseu Visconti, huile sur toile, 70 x 110 cm, 1891. Collection privée.

Figue. 7 - L'homme à la pipe, Eliseu Visconti, huile sur toile, 60 x 46 cm, 1890. Collection privée.

Figue. 8 - Amendoeira, Eliseu Visconti, huile sur toile, 41 x 34,5 cm, 1890. Collection privée.

Figue. 9 - Mamoneiras - Morro de São Bento, Eliseu Visconti, huile sur toile, 62 x 88 cm, 1890. Collection privée.

Figue. 10 – Plage Deserte, 1918. Antonio Parreiras. Huile sur toile. Collection du Musée Antonio Parreiras / FUNARJ / SECEC-RJ.

Figue. 11 – Damnée, 1919. Antonio Parreiras. Huile sur toile. Collection du Musée Antonio Parreiras / FUNARJ / SECEC-RJ.

Figue. 12 - Zombie, 1927. Antonio Parreiras. Huile sur toile. Collection du Musée Antonio Parreiras / FUNARJ / SECEC-RJ.

.

Vous aimerez aussi:

.

Commentaires

Vous pouvez également entendre cet article dans sa propre voix artiste Rosangela Vig: pays, palpiter en vous, dans votre bois, où le cercle! Et son parfum et de l'ombre et le soleil et la rosée! Il, dans la sève, à leur cri mes réponses vocales, Et aller à partir de votre coeur au ciel, de branche en branche! De vos lichens, de vos vignes, de vos branches, Nest qui gazouille dans votre pull doux, Le fruit de mûrir dans ses peaux de Bosom, de ti,…

Passage en revue

Cohésion
Cohérence
Teneur
Clarté textuelle
Mise en forme

Excellent!!

Résumé : Évaluez cet article! Merci pour votre participation!!

Note de l'utilisateur 4.73 ( 3 votes)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*